Actions et activités pédagogiques

 

Promouvoir une évaluation innovante

Le département APPRENDRE accompagne dans la réflexion et la mise en place des évaluations des étudiants et des étudiantes et des formations.

La plateforme Moodle déployée dans les composantes de l’université dispose de nombreux outils susceptibles d’être utilisés dans l’évaluation des étudiants et des étudiantes. Parmi ceux-ci, on peut citer les tests, les devoirs et les ateliers.

Créer et gérer des tests sur Moodle

L’activité Test permet à l’enseignant de concevoir et gérer un test formatif ou sommatif, dans lequel seront ajoutées des questions de divers types. On retrouve parmi les questions à correction automatique : les questions Appariement, Choix multiples, Numérique, Question Cloze, Réponse courte, Question d’appariement aléatoire à réponse courte, Réponse numérique, Vrai/Faux, etc. ; seule la question Composition est à correction manuelle; elle est toutefois intéressante puisqu’elle permet entre autres la remise de fichiers. Ces questions, une fois créées, sont automatiquement enregistrées dans la Banque de questions et peuvent être utilisées dans différents tests.

L’enseignant peut autoriser plusieurs tentatives pour répondre au test et chaque tentative est évaluée automatiquement si le test contient des questions à correction automatique. Il peut aussi choisir d’afficher les feedback avec ou sans les réponses correctes. Le test peut être disponible à des moments différents selon le groupe et/ou l’utilisateur.

Activité devoir sur Moodle

L’activité Devoir permet de collecter les travaux des étudiants et des étudiante et de leur fournir des fichiers corrigés, des commentaires de feed-back et des notes.

Le devoir Moodle est un outil pour lequel on demande aux utilisateurs de soumettre à évaluation un ou plusieurs documents. Ce document peut être constitué d’un fichier (texte, son, vidéo, etc.) ou bien il peut être saisi en ligne, directement dans l’interface de la plateforme. L’activité offre la possibilité de la remise d’un travail en groupe et, au niveau de l’évaluation, elle permet une notation à l’aveugle (les enseignants et enseignantes  ne voient pas le nom des étudiants et des étudiantes), une notation hors-ligne (à l’aide d’un fichier de type tableur qui est téléchargé) et permet également un retour de l’enseignant et l’enseignante par le biais des commentaires.

Créer un atelier sur Moodle

L’activité Atelier permet à l’étudiant de déposer un travail, de s’auto-évaluer ou d’évaluer le ou les travaux remis par ses pairs à partir de matériel proposé par l’enseignant.

L’atelier Moodle est semblable au devoir Moodle puisque l’on demande aux participants et participantes la remise d’un fichier mais cette activité permet une évaluation par les pairs. Cette évaluation est effectuée selon un ensemble de critères préalablement établis par l’enseignant et l’enseignante. Les participants et participantes à l’activité sont évalués en fonction de leurs travaux mais aussi en fonction de la qualité des évaluations qu’ils ont produites.

L’évaluation des enseignements et de la formation par les étudiants et les étudiantes à l’université est une procédure préconisée dans de nombreux arrêtés provenant du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’Université Savoie Mont Blanc propose ainsi des dispositifs de collectes de données auprès des étudiants et des étudiantes en conformité avec la charte de l’évaluation des enseignements. L’Observatoire de la Vie Étudiante (OVE) est le service d’appui logistique susceptible d’aider les composantes qui le souhaitent à organiser ces évaluations.

Pour les enseignants et enseignantes volontaires, le département APPRENDRE propose un accompagnement à l’analyse des résultats des enquêtes (évaluation des formations et analyse approfondie). A la suite de cette analyse, un plan d’action peut être élaboré en s’appuyant notamment sur :

 

 

Valoriser le travail

Sensibiliser au plagiat, utiliser les espaces Tel et DUMAS afin de valoriser le travail des étudiants et des étudiantes

 

La valorisation du travail des étudiants et des étudiantes passe par un référencement exemplaire des idées d’autrui. A l’ère du numérique, où l’accessibilité aux ressources est grandement facilitée par les outils modernes, il est primordial de sensibiliser l’ensemble des acteurs du monde universitaire au phénomène du plagiat

Une ressource pédagogique, libre et ouverte, a été créée afin de rappeler l’importance du droit d’auteur, d’expliquer comment paraphraser ou citer correctement les sources d’information.

Conçue sous forme d’une activité pédagogique réalisable à distance, elle est accessible à tous. Cette ressource est également utilisée par les équipes du SCDBU lors de leurs interventions auprès des étudiants et des étudiantes autour de la recherche documentaire.

Une déclaration des auteurs est disponible, leur permettant d’attester de l’originalité de leurs
travaux.

 

Les espaces TEL et DUMAS (Hébergées par HAL : Hyper Article en Ligne sont des espaces de dépôt permettant devaloriser les travaux des étudiants et étudiantes de l’USMB. En savoir plus.

L’Université Savoie Mont Blanc dispose d’une collection propre au sein des archives
ouvertes TEL et DUMAS.

Le référencement des travaux de recherche permet :

  • un accès simple et rapide aux documents,
  • une valorisation et une protection du travail des étudiants,
  • une meilleure diffusion et réutilisation des travaux (citation et référencement pérenne dans le temps),
  • une visibilité accrue de l’établissement et de son offre de formation à travers les travaux réalisés en son sein.

Après validation du jury, l’étudiant et l’étudiante sont encouragés à effectuer lui-même le dépôt de son travail suivant une procédure simple.

L’ensemble de la procédure de valorisation est disponible sur la page web du SCDBU

​Ce processus de dépôt, couplé avec la sensibilisation au plagiat s’inscrit parfaitement dans la politique de l’USMB dans sa lutte contre le plagiat.

 

Faciliter la progression

L’accessibilité des ressources pédagogiques, de nouvelles approches pédagogiques et la promotion d’une évaluation innovante permettent d’aider les étudiants et les étudiantes dans leur travail et leur progression.

Une façon de participer à la progression des étudiants et des étudiantes est de leur donner la possibilité d’accéder à des suppléments de cours en ligne.

A l’Université de Savoie, la plateforme Moodle (LMS[1] sous licence libre) est déployée dans chaque composante, et offre la possibilité de créer des espaces (de cours) dans lesquels sont déposés des supports de cours en ligne. En savoir plus.

Les ressources présentes dans un espace de cours Moodle permettent à l’étudiant et à l’étudiante de retrouver facilement les informations nécessaires à l’acquisition des connaissances de la matière du cours et d’aller au-delà : l’enseignant et l’enseignante peuvent offrir des pistes de développement et approfondissement de ces connaissances à travers des documents rédigés par lui-même et qui viennent compléter le cours, des liens vers des sites spécialisés dans le domaine d’enseignement ou bien des bibliographies supplémentaires.

Dans une approche constructiviste, l’utilisation d’un LMS est également intéressante dans la mesure où les étudiants et les étudiantes deviennent acteurs de leur formation. Il sont encouragés à organiser leurs propres apprentissages et être actifs sur les forums ou dans les activités de groupe.

Les étudiants et les étudiantes ont la responsabilité de choisir le temps dédié au travail en ligne, en décidant en autonomie du temps à consacrer à chaque tâche en fonction de leur disponibilités, de leurs motivations, obligations et projets. Un apprentissage en ligne leur permettra de développer un réel sens de l’organisation et de gérer leur temps de formation. En travaillant à leur rythme, il acquièrent une plus grande autonomie. Autant de d’atouts qui seront précieux plus tard dans leurs futurs métiers.

La plateforme d’enseignement à distance implémentée dans les composantes de l’université, Moodle, offre plusieurs possibilités de communication entre et avec les étudiants et les étudiantes : le forum, le chat et la messagerie.

Le forum est un outil de communication asynchrone présent sur Moodle qui permet de discuter sur plusieurs sujets de façon différée. La version 2 de Moodle comporte 5 types de forums paramétrables selon les besoins d’enseignement/apprentissage des enseignants et des enseignantes et des étudiants et des étudiantes. Les participants et les participantes au cours peuvent voir les fils de discussion dans l’espace du cours et les abonnés aux différents forums reçoivent également une alerte par mail.

Il est important de noter que le forum est une activité Moodle qui permet l’évaluation des étudiants et des étudiantes (par l’enseignant ou l’enseignante et par ses pairs) à travers leurs contributions dans cet espace. Le chat est un outil de communication synchrone qui peut être utilisé, par exemple, pour mettre en contact les étudiants dans une formation à distance, pour lancer des discussions en temps réel ou bien afin d’assurer des permanences par l’enseignant. Il permet aux enseignants la relecture des sessions et l’export de ces discussions.

La messagerie est un outil de communication qui permet de contacter la totalité ou seulement certains participants ou participantes au cours. En effet, il est possible d’écrire un message à une seule personne ou bien de sélectionner des participants faisant partie de différents groupes et leur envoyer un message commun. Ce message s’affichera dans le bloc « Messagerie » de Moodle et si la personne n’est pas connectée à la plateforme au moment de l’envoi, le message sera reçu également sur la boite mail universitaire

Les principales activités collaboratives sur Moodle sont le glossaire et le wiki.

Un glossaire ressemble à un dictionnaire, c’est-à-dire il contient une liste des termes et leur définition. Il est possible de l’utiliser en tant qu’activité collaborative, en demandant par exemple aux étudiants et aux étudiantes de faire un glossaire avec les termes rencontrés dans le cours. Ils peuvent également ajouter des commentaires aux articles et même noter les contributions.

Le wiki est un outil collaboratif très puissant qui sert à créer du contenu en groupe. Le contenu se présente sous forme de pages web liées à l’aide des liens hypertexte. La force de cette activité réside dans sa facilité d’utilisation car les utilisateurs ne doivent pas connaitre un langage informatique afin de pouvoir créer un contenu en ligne.

Apprentissage par Problème ou par Projet (APP)

APP est un acronyme utilisé pour différentes pédagogies centrées sur l’apprenant :
Apprentissage Par Projet, Apprentissage Par Problème, ou Apprentissage par Problème et par Projet.

Ces pédagogies stimulent l’intérêt des apprenants en leur proposant comme contexte  d’apprentissage des situations concrètes, soit de la vie courante soit empruntées à un contexte professionnel.

Dans l’apprentissage par problème, les étudiants et les étudiantes construisent leur apprentissage à travers la résolution d’un problème. Le cadre est fortement structuré, la définition du problème « oblige
» l’étudiant et l’étudiante a passer par des étapes assurant certains apprentissages. La durée est relativement courte (une à quelques séances), et concerne le plus souvent un seul domaine (ou matière).

Dans l’apprentissage par projet les étudiants et les étudiantes se retrouvent en position d’acteurs responsables de leur projet, ce qui les amène à chercher collectivement des solutions aux problèmes posés
par la réalisation concrète du projet et à construire ainsi petit à petit leur apprentissage.

L’apprentissage par projet peut avoir un caractère intégrateur de plusieurs matières.

Elles permettent de compléter et de renforcer les activités réalisées en présentiel.

Les tests d’évaluation, qui peuvent prendre la forme de QCM, ou de travaux de composition, permettent aux étudiants et aux étudiantes  d’identifier leurs lacunes et de connaître leur niveau de
compréhension des notions abordées.

Les résultats de ces tests permettent également à un enseignant d’adapter ses enseignements en fonction des besoins de ses étudiants et des étudiantes.

 

Dynamiser ses cours

Quelques outils (matériel et logiciel) qui vous donnerons des idées pour améliorer vos cours.

 

L’utilisation des boîtiers de vote permet de créer une interaction entre les étudiants et les étudiantes et
l’enseignant et l’enseignante pendant un cours.

Chaque étudiant et étudiante dispose d’un boîtier et répond aux sollicitations de l’enseignant et l’enseignante dans un temps imparti. Cette action permet par exemple de faire réagir les étudiants et les étudiantes sur un sujet donné ou encore de vérifier en direct leur compréhension des notions abordées.

Les sondages peuvent être intégrés directement à une présentation de type PowerPoint et ainsi apparaître au fil des échanges. Découvrir le cours interactif avec les activettes.

La vidéo permet de véhiculer plusieurs types de médias : image (vidéo, photo, capture d’écran …) et son (commentaire, musique …) et représente une ressource intéressante intégrable dans des dispositifs à distance, hybrides et présentiels.

On peut ainsi envisager différents scénarios d’usage :

  • enregistrer son cours en présentiel (Voir chaîne APPRENDRE) pour le rendre accessible ensuite aux étudiants et aux étudiantes via une plate-forme d’enseignement à distance,
  • utiliser la vidéo de manière plus « créative » comme outil pédagogique (démonstration de chimie par exemple) ou pour susciter débats et interrogations (interviews, micro-trottoir …). En savoir plus.

Différents outils permettent de créer du contenu vidéo de façon autonome:

  • Powerpoint (version > 2010) : pour exporter des présentations, accompagnées de commentaire oral,
  • Captivate, Camtasia Studio, Storyline…pour réaliser des screencasts. Se former à ces outils.

Le tableau numérique interactif (TNI) consiste à utiliser l’écran de son ordinateur vidéo-projeté pour créer une interactivité avec le support de cours.

Grâce à quelques outils appropriés, il devient possible d’ « écrire sur son écran », de copier et d’insérer des captures d’écran, de créer une page blanche pour ajouter des explications, …
Le tout peut ensuite être enregistré et mis à disposition des étudiants.

L’utilisation d’une tablette et d’un stylet connecté à l’ordinateur facilite ce type d’approche. Des outils libres existent comme  “OpenBoard”.

La scénarisation consiste à repenser son cours en le découpant en différentes séquences pédagogiques. Chaque séquence est ensuite médiatisée de façon adéquate (vidéo,
présentation, illustration, documents, bande son, …) par rapport à son contenu et son objectif.

L’ensemble permet de rendre la ressource pédagogique plus attractive.

Des outils comme Scénari ou Storyline facilitent la mise en œuvre de la scénarisation. Se former.

Les cartes heuristiques sont des schémas proposant une représentation de la pensée autour d’un sujet donné. Une carte peut être construite individuellement ou collectivement lors d’une activité réalisée en groupe (brainstorming par exemple). Elle permet d’organiser un ensemble d’idées et de les afficher au travers d’un visuel attractif.

Exemple d’utilisation : Lors d’un cours, initier une discussion avec les étudiants et construire en temps réel la carte heuristique à partir des idées émises.

Des outils logiciels : Freeplane, Freemind
​Se former

Les ressources numériques sont nombreuses et variées. Il existe des outils conviviaux pour les collecter, les organiser et les partager. Ces outils simples à prendre en main proposent également des interfaces de diffusion dynamiques.

  •  Prezi permet de réaliser simplement des visuels dynamiques adaptés à la réalisation de présentation (voir un exemple).
  • Pearltrees permet d’organiser, sous forme de schéma connecté de données, des marques-pages et des ressources numériques.
  • Answergarden permet d’interroger simplement un public sur un thème, une question donnée.

Ce type d’outils peut être utilisé pour la veille, comme agrégateur de contenu, pour la réalisation de présentation dynamique, …

Se former