Archives ouvertes

Dans le cadre de l’Initiative de Budapest pour l’accès ouvert, l’Université Savoie Mont Blanc est signataire de la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales.
Elle a appuyé cet engagement en adoptant le mandat de dépôt obligatoire pour les publications de ses enseignants chercheurs dans son archive institutionnelle HAL USMB, le 19 décembre 2017.

Afin de promouvoir le développement des archives ouvertes, le SCDBU participe à plusieurs projets à destinations de différents acteurs de la communauté universitaire, en s’appuyant principalement sur HAL, qui est la base nationale pluridisciplinaire pour le dépôt de la production scientifique française.

 

Chercheurs et enseignants-chercheurs

HAL Université Savoie Mont Blanc

Ouvert en 2009, ce portail expose la production scientifique des chercheurs et enseignants-chercheurs de l’université. La montée en charge des dépôts y est régulière.

HAL Université Savoie Mont Blanc

En collaboration avec le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD) du CNRS, l’Université de Savoie a ouvert en 2009 son portail au sein de l’archive ouverte HAL (Hyper Article en Ligne) : HAL Université Savoie Mont Blanc.

Ce portail, né de la collaboration entre le Vice-Président du Conseil scientifique de l’époque et le SCDBU, permet de consulter et de déposer sur un seul site l’ensemble des travaux scientifiques (articles, thèses, HDR, chapitres d’ouvrages, références bibliographiques, actes de colloques…) produits à l’Université.

La consultation peut se faire par laboratoire, par domaine, par auteur ou par type de publication. L’abonnement à des flux RSS permet de suivre en temps réel la production scientifique de l’Université.

De 4 600 notices et 1 470 documents en texte intégral en 2009, HAL Université Savoie Mont Blanc permet d’accéder à plus de 17 000 notices et à plus de 5 000 documents en texte intégral en décembre 2017. La participation des laboratoires est encore contrastée. Le lancement du projet HAL Université Grenoble Alpes permet de rappeler à tous l’intérêt du dépôt.

L’action du SCDBU dans ce projet, outre la mise en place du portail, comprend trois aspects :

  • Documentation : intervention sur les métadonnées
  • Formation et support : formation de correspondants HAL dans les laboratoires et des doctorants, support de premier niveau aux déposants. Plus largement, sensibilisation des chercheurs aux enjeux des archives ouvertes.
  • Valorisation de la production scientifique : participation aux actions organisées à l’Université Savoie Mont Blanc pour la sensibilisation et l’incitation à l’utilisation des archives ouvertes et au dépôt dans le portail HAL, communication sur l’Open Access Week, semaine internationale de promotion des ressources en accès libre

HAL Université Grenoble Alpes

Ouvert en 2014, ce portail est en cours de déploiement systématique dans les laboratoires des établissements membres de la COMUE ou associés : Université Joseph Fourier, Université Pierre Mendès-France, Université Stendhal, Grenoble INP, Université Savoie Mont Blanc, Sciences po Grenoble, Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble.

HAL Université Grenoble Alpes

Les établissements universitaires du site Grenoble-Alpes ont souhaité améliorer la visibilité nationale et internationale de la production scientifique de ses chercheurs en se dotant d’une plateforme commune de dépôt et de gestion des publications scientifiques.

Fin 2012, l’Université Savoie Mont Blanc s’est associée au projet, qui a pris la forme d’un portail spécifique au sein de l’archive ouverte HAL (Hyper Article en Ligne) du CNRS. Son nom est HAL Université Grenoble Alpes.

La première version du portail a été créée pendant l’été 2013, un accompagnement des laboratoires (formations au dépôt et à la gestion de collections, aide à la reprise de données…) a commencé à s’organiser à l’automne.

2014 est l’année du déploiement dans chacun des laboratoires des établissements partenaires.

Les travaux de sensibilisation des laboratoires de l’Université Savoie Mont Blanc autour de ce nouveau portail devraient relancer encore la dynamique de dépôt, d’autant plus que l’existence du portail HAL Université Savoie Mont Blanc n’est pas remise en cause pour autant : l’archivage dans HAL permet le signalement d’une même ressource dans différents sous-portails de cet entrepôt.

Accompagnement au dépôt

Contact : Christelle Serra et Gaël Revelin

Plusieurs outils sont disponibles en ligne pour faciliter le processus de dépôt ou l’accès à la version libre d’une publication :

Willow : les chercheurs disposent de nouveaux droits pour diffuser leurs publications, depuis l’adoption de la Loi pour une République numérique, le 7 octobre 2016. A partir de quelques questions simples, WillO vous permet de connaître vos droits et obligations pour diffuser vos publications en libre accès.
SHERPA/RoMEO : site qui recense les politiques des revues scientifiques en matière de copyright et d’auto-archivage.
Dissemin : détecte les articles en accès payant et permet à leurs auteurs de les déposer en un clic vers une archive ouverte.
Unpaywall  : Une extension pour Chrome qui permet de trouver les versions en accès libre (open access) des articles que vous êtes en train de consulter.

Doctorants

Theses.fr

Depuis 2011, les thèses de doctorat sont soutenues dans le cadre du Collège doctoral unique Université de Grenoble et le dépôt légal en mode électronique est adopté. Les thèses sont déposées, signalées puis archivées dans le cadre du réseau national STAR, mis en œuvre par l’ABES, ce qui leur donne une visibilité internationale à partir du site Theses.fr et de la base TEL (Thèses En Ligne).

Contact : theses-scd@univ-smb.fr

Theses.fr

Depuis 2011, les thèses soutenues dans le cadre du Collège doctoral Université de Grenoble sont déposées en mode électronique. Grâce à la diffusion apportée par ce mode de dépôt, les travaux des doctorants peuvent être valorisés à l’échelle internationale. Grâce à l’enregistrement du dépôt, ils sont aussi protégés contre le plagiat.

Comment ?

Concrètement ceci suppose

  • la signature d’une autorisation de diffusion, par l’auteur et par le directeur de le thèse
  • le dépôt du fichier par le doctorant, par l’intermédiaire du site de l’ADUM, utilisé pour les échanges entre les écoles doctorales et les doctorants
  • le dépôt, le signalement et l’archivage dans le cadre du réseau national STAR mis en oeuvre par l’ABES, par le service documentaire
  • la diffusion de la thèse grâce aux sites français dédiés, Theses.fr, site national de signalement des thèses, et TEL, entrepôt d’archives ouvertes au sein de l’entrepôt national HAL du CNRS. Il sont ensuite moissonnés par de nombreuses bases internationales et signalés par les moteurs de recherche, dont Google.

Où trouver des informations détaillées ?

Où identifier les thèses et les consulter en ligne ?

Notices et, si disponible, texte intégral, sont consultables sur :

  • Le site national des thèses de doctorat (thèses en cours, thèses soutenues, personnes et organismes en lien avec ces thèses) : Theses.fr
  • La base d’archives ouvertes du CNRS : TEL
  • Le catalogue de l’enseignement supérieur : SUDOC
  • Pour les thèses Université de Grenoble : Catalogue de l’Université de Savoie
  • Pour les thèses non diffusables sur internet : le site Thèses Université de Grenoble consultable uniquement depuis les BU (Annecy, Chambéry, Grenoble)

Quel est le rôle des services documentaires ?

Le Collège doctoral de l’Université de Grenoble compte 14 Ecoles doctorales. Les services documentaires des établissements universitaires membres du collège se répartissent le traitement dans STAR des thèses soutenues dans ces écoles.

  • Le SICD 1 Grenoble (Service interétablissement de coopération documentaire) : les écoles doctorales rattachées à l’Université Joseph Fourier (Grenoble 1) et à Grenoble INP (Institut National Polytechnique)
  • Le SID2 Grenoble (Service interétablissement de la documentation) : les écoles doctorales rattachées à Université Pierre Mendès-France (Grenoble 2) et à l’Université Stendhal (Grenoble 3)
  • Le SCDBU (Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires) : l’école doctorale de l’Université Savoie Mont Blanc : SISEO, Sciences et ingénierie des systèmes de l’environnement et des organisations (sciences de la terre, chimie environnementale, écosystème, ingénierie de la connaissance, systèmes d’information, marketing, finance, développement économique)

Les services documentaires sont à la disposition des doctorants tout au long de la préparation de leur thèse (aide à la recherche documentaire, aide au dépôt, mieux comprendre le circuit…)

Votre interlocuteur au SCDBU de l’Université de Savoie :

N’hésitez pas à prendre contact !

Étudiants de niveau master

DUMAS Université Savoie Mont Blanc

Afin de valoriser les travaux de ses étudiants et de les sensibiliser à la problématique des archives ouvertes, l’Université Savoie Mont Blanc a ouvert sa propre collection au sein de la base DUMAS (Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance), hébergée par HAL.

Contact : Michel Encrenaz et Marie-Juliette Forgerit

DUMAS Université Savoie Mont Blanc

Les travaux de niveau Master effectués au sein de l’Université Savoie Mont Blanc peuvent désormais être valorisés au travers de la base d’archives ouvertes DUMAS (Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance).

Hébergées par HAL (Hyper Article en Ligne), base du CNRS, les archives DUMAS permettent le dépôt des mémoires de niveau bac+4 et bac+5 validés par un jury. Toutes les disciplines sont concernées.

Pourquoi ?

L’université Savoie Mont Blanc dispose d’une collection propre au sein des archives ouvertes DUMAS. Le référencement des mémoires permet :

  • un accès simple et rapide aux documents grâces aux mécanismes d’indexation de la base.
  • une visibilité accrue de l’établissement et de son offre de formation à travers les travaux réalisés en son sein.
  • une meilleure diffusion et réutilisation des travaux (citation et référencement pérenne dans le temps).
  • une valorisation et une protection du travail des étudiants.

Comment ?

La sélection d’un mémoire s’établit au moment de la soutenance, par le jury, qui donne son accord pour la diffusion des travaux. Les aspects confidentiels peuvent être gérés, dans la mesure du possible, sous la forme d’annexes supprimées du document archivé. Il est possible aussi de signaler le mémoire en différant dans le temps l’accès au texte intégral (embargo).

La procédure se veut aussi simple que possible, réalisable à distance grâce à la dématérialisation des documents, mais elle doit tout de même respecter les quelques modalités suivantes :

  1. Télécharger au format Word ou PDF et signer la partie contrat de diffusion (par l’étudiant) et la partie autorisation de diffusion (par le directeur du mémoire).
  2. Remplir le formulaire de dépôt. Ce formulaire permet de réunir de manière fiable les informations nécessaires à l’archivage.
  3. Ajouter la couverture normalisée au mémoire (au format Word ou OpenOffice) et générer un fichier pdf de l’ensemble.
  4. Envoyer l’ensemble des documents à l’adresse dumas-uds@univ-savoie.fr ou bien déposer les documents sur la plateforme Moodle du SCDBU (une authentification avec les identifiants Université Savoie Mont Blanc est nécessaire).