Table-ronde “Territoires de montagne : une économie (trop) dépendante du tourisme ?”

14 juin 2022 18:30 - 14 juin 2022 20:30

bandeau mail 2

Le Cercle Condorcet de la Savoie, en partenariat avec l’Université Savoie Mont Blanc, organise une table ronde intitulée “Territoires de montagne : une économie (trop) dépendante du tourisme ?”. Elle se tiendra le mardi 14 juin 2022 à 18h30 dans l’amphithéâtre Decottignies de l’université Savoie Mont Blanc au 27 rue Marcoz à Chambéry.

Elle sera animée par :

  • Annie ROUARD, ex-directrice du Pôle Tourisme Montagne Inventive de l’Université Savoie Mont Blanc,
  • Philippe BOURDEAU, professeur à l’Institut de Géographie Alpine de l’Université Grenoble Alpes.

Avec :

  • Christian FRISON ROCHE, maire de Beaufort sur Doron,
  • Fredi MEIGNAN, président de Mountain Wilderness,
  • David CHABANAL, directeur de l’Office de tourisme de Serre Chevalier Vallée de Briançon.

Places limités, s’inscrire

À propos de la table ronde

Transition, de quoi parle-t-on ? Verdissement ou changement de paradigme ? Les territoires de montagne sont emblématiques des dilemmes auxquels font face les sociétés contemporaines sur fond de crises multiples. Qu’apporte la “boite à outils” de la transition pour comprendre les défis de leur transition et de leur transformation ?

Sortir du “Tout tourisme” : quelle diversification de l’économie montagnarde ?
La crise sanitaire a mis en évidence la dépendance excessive au tourisme de nombreux territoires de montagne. Comment envisager leur ‘”déspécialisation'” en confortant une diversification qui est quelques fois déjà engagée ? Comment s’appuyer sur les diverses ressources de la montagne pour mener à bien cette diversification ?

De la nécessité d’une transition sociétale en territoire de montagne ? Le maintien des populations locales et l’arrivée de nouveaux habitants suite à la diversification économique, à la crise sanitaire et au développement du télétravail nécessitent des services/activités/hébergements compatibles avec une vie à l’année, y compris dans les zones rurales de montagne. Par ailleurs, le modèle des saisonniers a atteint ses limites (recrutements, logements, salaires, fidélisation, intégration au territoire, qualité de l’accueil, etc.) fragilisant l’activité touristique. Enfin, le faible renouvellement générationnel du tout ski doit conduire à repenser l’activité touristique dans sa dimension sociale.