Accompagnement des étudiantes et étudiants de l’USMB

Une plateforme unique pour les étudiantes et étudiants en difficulté

En cas de difficultés liées à votre situation sociale, financière, de santé, numérique, ou autre, une équipe est à votre écoute pour vous aider et vous orienter :

Un seul numéro : 04 79 75 94 15
aux horaires suivants : 9h-12h et 14h-16h (jours ouvrés)

Une adresse mail : soutien.etudiant@univ-smb.fr
penser à bien spécifier votre nom/prénom/campus/formation/numéro de téléphone

Vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé et confidentiel quelle que soit votre situation.

Aide pour perte d’emploi ou de stage pour les étudiants en situation de précarité

Une aide spécifique d’urgence à destination des étudiants en situation de précarité du fait de la crise sanitaire a été créée le 11 mai 2020 par le gouvernement. Elle concerne les étudiants inscrits à l’université dans une formation initiale hors apprentissage, boursiers ou non boursiers, quelle que soit leur nationalité.

Elle est destinée :

 – aux étudiants ayant perdu leur emploi ou n’ayant pu réaliser tout ou partie d’un stage gratifié du fait de la fermeture au public de l’établissement où ils exerçaient ou devaient exercer ou de la baisse de son activité suite à la mise en oeuvre des mesures de lutte contre la propagation du virus ;

– aux étudiants ultramarins en mobilité en métropole au moment de la mise en œuvre des mesures d’interdiction de certains déplacements prises pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Pour bénéficier de cette aide unique d’un montant de 200 euros, les étudiants doivent répondre aux conditions d’éligibilité en fonction de leur situation et effectuer leur demande en ligne au CROUS via la plateforme : https://www.messervices.etudiant.gouv.fr/envole/ en cliquant sur la rubrique perte de stage/emploi ou étudiants ultramarins.

Attention, des pièces justificatives sont exigées. Tous les renseignements sont sur la plateforme.

Le Service de Santé Étudiant USMB à l’écoute des étudiants

Rappel des numéros d’urgence et d’écoute nationaux

Foire Aux Questions continuité pédagogique à l’USMB

Cette foire aux questions reprend les principales interrogations des étudiants concernant la continuité pédagogique et l’organisation de la fin d’année universitaire 2019-2020 dans le contexte actuel de crise sanitaire

Cela avait été envisagé au  début du confinement, mais l’évolution de la situation sanitaire ne rend pas possible aujourd’hui le regroupement d’un grand nombre de personnes en un même lieu . Aucun examen ne sera donc organisé aux halles des conventions pour cette année universitaire 2019-2020. C’est définitif.

Les MCCC sont adoptées en début d’année universitaire. Pour chaque formation, elles fixent le cadre et les règles qui permettent aux étudiants de valider l’année. La situation que nous connaissons ne permet plus de mettre en oeuvre l’année universitaire sur la base de ce qui a été défini en septembre 2019. Aussi l’ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 autorise les établissements à redéfinir ces modalités afin de s’adapter à la nouvelle situation. C’est un travail délicat et complexe qu’ont mené les équipes pédagogiques pour élaborer ces nouvelles MCCC. Elles ont été adoptées lors de la CFVU du 23 avril 2020. Les MCCC adaptées sont présentées sous forme de tableaux assez complexes. Pour faciliter leur compréhension, ils seront diffusés par chaque équipe pédagogique qui les accompagneront d’explications adaptées à chaque formation.

Les équipes pédagogiques font le maximum pour planifier les évaluations (1re session et rattrapage) sur Avril – Mai – Juin. Pour répondre à certaines situations particulières, le calendrier universitaire a été adapté lors de la CFVU du 23 avril 2020 pour permettre d’organiser des évaluations au début des mois de juillet et de septembre. C’est une possibilité que les équipes peuvent utiliser ou non selon le contexte de chaque formation. Ces périodes permettront en particulier  de planifier des évaluations (à distance ou en présentiel) pour les étudiants  bénéficiant du régime spécial d’examen .

Le présentiel étant exclusivement réservé à quelques situations exceptionnelles, les évaluations proposées par les différentes équipes pédagogiques pourront être réalisées sous forme d’oraux, de mémoire, de devoirs maison, de quizz en ligne adaptés selon l’année, le cours, la taille des promotions. Pour certaines formations, ces évaluations pourront porter sur le regroupement de plusieurs cours, voire sur la totalité d’une UE, afin de limiter leur nombre.

Oui, et quand c’est possible, ils seront réalisés en priorité en mai ou en juin prochain. Dans la plupart des formations, ils auront lieu après les examens des semestres pairs pour faire jouer le mécanisme de compensation (lorsqu’il peut être appliqué). Ainsi, le calendrier de ces rattrapages des semestres impairs est variable selon les formations.

La réponse de principe est “Oui” car le stage est une activité pédagogique importante dans la formation des étudiants. Des adaptations sont cependant possibles.

Tout d’abord, il faut dissocier deux types de stages :

  • Les stages de fin d’études qui jouent un rôle important dans la diplômation
  • Les stages prévus au cours de la formation, dont certains sont facultatifs

Certains stages facultatifs ont été annulés.

Pour les stages de fin d’étude obligatoires, ils pourront être adaptés, écourtés ou reportés sans remettre en cause la poursuite d’études. S’il est impossible de trouver et de réaliser ce type de stage, un travail de substitution pourra être proposé par l’équipe pédagogique. Il a été convenu que pour les DUT2, le stage obligatoire devait a minima se réaliser du 18 mai au 7 juillet. Pour les formations LP, Master 2 et ingé 5, le stage pourra s’étendre exceptionnellement jusqu’au 31/12/2020 sans nouvelle inscription administrative. Là encore, des travaux de substitution pourront être envisagés par les équipes selon les différentes situations rencontrées. Ces multiples situations peuvent mener à des évaluations très différentes. Pour cette raison, les jurys ont la possibilité de ne pas faire apparaître in fine de note dans l’affichage des résultats

La situation des étudiants en fracture numérique est prise en compte par l’USMB :

  • ils peuvent prioritairement demander via la plateforme de soutien étudiant (soutien.etudiant@univ-smb.fr), un prêt de matériel informatique ou l’octroi d’une carte SIM;
  • ils peuvent, avant le 31 mai 2020, se signaler à leur scolarité pédagogique et demander le bénéfice d’un régime spécifique d’examen.

L’étudiant dont la demande de régime spécifique d’examen a été acceptée pourra bénéficier de conditions particulières d’examens (épreuves de substitution), adaptées à sa situation et définies par l’équipe pédagogique dans le respect de l’égalité de traitement des étudiants.

Un régime spécifique d’examen est mis en place afin de prendre en compte la situation des étudiants empêchés durant la période de confinement. Ce régime spécial peut permettre de justifier des absences et de bénéficier d’épreuves ou d’un calendrier adaptés dans les cas suivants :

  • étudiants en fracture numérique ;
  • étudiants réquisitionnés ou engagés dans une mission d’intérêt général liée à la crise sanitaire ;
  • étudiants justifiant d’un problème de santé nouveau survenu pendant la période de confinement ;
  • étudiants justifiant d’une situation d’emploi pendant la période de confinement ;
  •  étudiants justifiant d’une situation d’emploi durant la période d’examen;
  • étudiants internationaux ayant dû retourner dans leur pays ou étudiants en échange contraints d’interrompre leur contrat d’études ;
  • étudiants confrontés à des problèmes de logement.

Ce régime spécifique permet à l’étudiant de bénéficier de conditions particulières d’examens (épreuves de substitution), adaptées à sa situation et définies par l’équipe pédagogique dans le respect de l’égalité de traitement des étudiants. En cas d’absence à l’épreuve de remplacement proposée, l’étudiant sera considéré comme défaillant.

Pour en bénéficier, l’étudiant doit en faire la demande via le formulaire spécifique au plus tard le 31 mai 2020 auprès de sa scolarité pédagogique ou de son responsable de formation. C’est le directeur de l’UFR/Ecole/Institut qui validera au vu de l’analyse de la situation et des justificatifs fournis le bénéfice du régime.

La situation sanitaire fait planer une grande incertitude sur les possibilités d’entrée et de sortie du territoire français. La réponse à cette question dépend de l’évolution de la situation sanitaire, mais aussi des mesures qui seront adoptées par chacun des pays concernés (la France comme les différents pays d’accueil). Les échanges classiques seront forcément perturbés, de manière différente selon les destinations. Beaucoup d’incertitudes demeurent sur cette question. Il est donc important de continuer à travailler à son projet de départ tout en se préparant à ce qu’il doive être adapté.

L’accès aux bibliothèques universitaires est particulièrement important pour les étudiants menant un travail de recherche ou préparant un concours (concours d’enseignement). Dans le contexte de l’épidémie, l’accès aux ressources documentaires des bibliothèques sera nécessairement adapté. Les modalités d’un tel accès sont actuellement étudiées par l’université, pour être mises en oeuvre lorsque la situation sanitaire et réglementaire le permettra. A ce jour, il est envisagé que seul le prêt de document pourrait être accessible.

Les évaluations faites avant la période de confinement seront à coup sûr pris en compte. Les évaluations faites pendant la période de confinement pourront être prise en compte selon les choix des équipes pédagogiques, en fonction du contexte propre à chaque formation. Le jury examinera les notes obtenues, les éléments attestant du travail de l’étudiant avant et pendant le confinement pour déterminer si les UE ou les EC sont acquis ou non. Si les conditions sont réunies (égalité de traitement, évaluations dans des conditions comparables aux conditions habituelles), le jury pourra décider de maintenir une note à l’EC ou à l’UE, ou au semestre, sur le relevé de notes. Dans le doute, il pourra valider les acquis sans mettre de note.