Le Lama fait peau neuve !

Publié le jeu 27 Avr 2017

C’est avec un tout nouveau logo que le Laboratoire de Mathématiques (LAMA) s’affiche désormais.

Aux couleurs de l’Université Savoie Mont Blanc, le design des trois premières lettres fait référence aux trois équipes du laboratoire :

  • le « L », sous forme de vagues ou d’ondes, pour l’équipe « Équations aux Dérivées Partielles » (EDP) ;
  • la police du premier « A », pour l’équipe « Logique, Informatique et Mathématiques Discrètes » (LIMD) dont une partie des recherches est en informatique ;
  • le « M » avec une singularité pour les géomètres.

Le reste de la construction figure un alpha et, en clin d’oeil au territoire, il est possible d’apercevoir dans le logo un lac entouré de montagnes.

À PROPOS DU LAMA

Les thèmes de recherche du LAMA se situent en mathématiques pures, en mathématiques appliquées ou encore en mathématiques et informatique. Leur dénominateur commun est d’une part, la qualité de la recherche fondamentale et d’autre part, le souci des applications dans d’autres sciences (géophysique, physique, biologie, mécanique et informatique), dans d’autres domaines des mathématiques (géométrie appliquée en théorie du contrôle, géométrie discrète) ou encore dans le domaine de  la pédagogie.

Les travaux de recherche du LAMA s’articulent autour de 3 équipes de recherche :

  • Équations aux dérivées partielles (EDPs2) :
    • Analyse des équations aux dérivées partielles ;
    • Analyse stochastique et probabilités appliquées ;
    • Mathématiques en interaction : applications en géophysique, biologie-médecine, écologie, etc.
  • Géométrie modérée :
    • Géométrie algébrique réelle, géométrie tropicale ;
    • Géométrie o-minimale réelle et modérée non archimédienne ;
    • Étude qualitative des trajectoires de champs de vecteurs, des champs de gradient et de leurs applications ;
    • Singularités réelles, complexes ou sur des corps valués;
    • Géométries sous-riemannienne et de Finsler.
  • Logique Informatique et Mathématiques Discrètes (LIMD) :
    • Théorie des types, contenu calculatoire des démonstrations mathématiques, certification des programmes informatiques ;
    • Théorie des langages de programmation, calculs de processus ;
    • Algèbre homotopique, k-théorie, applications en théorie de la réécriture et algèbre ;
    • Étude des structures linéaires discrètes via la géométrie discrète et algorithmique ;
    • Combinatoire des mots, pavages, arithmétiques et systèmes dynamiques ;
    • Convergence de la géométrie discrète vers la géométrie euclidienne et applications en analyse d’image et de formes : convergence d’estimateurs, calcul discret en imagerie.

EN SAVOIR PLUS