L'UMR CARRTEL ouvre ses portes au public et partage ses activités de recherche

Publié le jeu 15 Oct 2015

Les Journées Portes Ouvertes organisées par le Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Écosystèmes Limniques (CARRTEL) tous les deux ans dans le cadre de la Fête de la Science, sont l’occasion d’accueillir un public nombreux. Les chercheurs du laboratoire ont ainsi l’opportunité  d’expliquer leur démarche scientifique, leurs résultats et les connaissances acquises concernant les écosystèmes lacustres.

Au-delà de pouvoir montrer le quotidien d’un laboratoire de recherche, il s’agit aussi de donner aux citoyens et aux riverains du Léman de l’information sur « leur » lac, son état, sa qualité, les moyens de sa préservation.

LE CENTRE ALPIN DE RECHERCHE SUR LES RÉSEAUX TROPHIQUES DES ÉCOSYSTÈMES LIMNIQUES

L’UMR CARRTEL est une Unité Mixte de Recherche entre l’INRA et l’Université Savoie Mont Blanc. Son objectif principal est d’étudier le fonctionnement des écosystèmes aquatiques alpins, lacustres en particulier, en interaction avec les apports des bassins versants.

Le CARTELL en mots clés

Limnologie, écologie, biogéochimie, microbiologie, écotoxicologie, lacs, bassins versants, anthropisation, réseau trophique, changement global, etc.

À LA DÉCOUVERTE DES ACTIVITÉS DU CARRTEL

Les ateliers proposés dans le cadre de la « fête de la science 2015 » ont permis de découvrir et comprendre ce qui anime les chercheurs de l’UMR CARRTEL.
À la découverte de l’univers des chercheurs au travers des 9 activités proposées :

1. Le petit peuple de l’eau : le zooplancton

carrtel1L’évolution de la température des lacs au cours des années peut modifier le cycle annuel des espèces zooplanctoniques par exemple en décalant leur apparition dans l’année. Ceci n’est donc pas sans conséquence sur les espèces planctonophages.
Le rôle des chercheurs est donc d’identifier les espèces zooplanctoniques et de réaliser le suivi des communautés de zooplancton car il est avec le phytoplancton à la base du réseau trophique.

2. Le Système d’Information de l’Observatoire des Lacs alpins

carrtel2Mettre en évidence le changement climatique et ses effets ne peut s’effectuer que sur du long terme. Cela nécessite une multitude de données sur de nombreuses années. Il est donc important de bien les ranger pour les retrouver ! C’est le rôle du système d’information !
Pour cela les équipes de l’UMR doivent stocker les données acquises, les retrouver facilement pour les analyser puis les échanger facilement avec d’autres laboratoires.

3. Comment identifier les espèces grâce à l’ADN ?

carrtel3Face au réchauffement climatique, les scientifiques s’intéressent à la capacité que les espèces ont à s’adapter aux nouvelles conditions environnementales, ainsi qu’à la perte de biodiversité. Pour cela, ils analysent l’ADN des espèces. Ils doivent donc différencier les espèces entre elles, détecter la présence d’une espèce dans un milieu et enfin évaluer la biodiversité (nombre d’espèces) d’un milieu.


4. Quel avenir pour l’omble chevalier sous un climat qui se réchauffe ?

carrtel4

L’omble a besoin d’eau froide pour se reproduire. Une augmentation de la température de l’eau pourrait perturber le développement des œufs ou la maturation des géniteurs. Le CARRTEL cherche à comprendre l’effet des facteurs biotiques (ex. prédation) et abiotiques (ex. température) sur l’omble et à prédire le devenir des populations.

5. La paléo-limnologie : un outil pour retracer les évènements écologiques anciens

carrtel5Il est important de différencier le climat de la météo. L’étude du climat nécessite des enregistrements supérieurs à 30 ans. La paléolimnologie permet de couvrir des périodes de temps suffisamment longues pour observer les effets du changement climatique, mais aussi des activités humaines. Pour cela il va falloir reconstituer l’histoire du lac et de son environnement en étudiant les sédiments.


6. Comment doser l’oxygène, un paramètre clé du fonctionnement des écosystèmes

carrtel6L’eutrophisation (enrichissement en phosphore) et le changement climatique peuvent entraîner une diminution de la concentration en oxygène dissous dans les lacs. De nombreux lacs se sont appauvris en oxygène depuis le début de l’ère industrielle avec une accélération ces cinquante dernières années. Comprendre l’écosystème c’est donc mesurer les paramètres physico-chimiques des échantillons d’eau et suivre l’évolution d’éléments comme l’azote, le phosphore, l’oxygène pour caractériser la santé des lacs.

7. Les outils techniques et scientifiques indispensables à « l’auscultation » des lacs

carrtel10Les mesures et les prélèvements permettent aux scientifiques de disposer de séries chronologiques à long terme pour observer l’évolution des milieux aquatiques, induite notamment par le changement climatique. Pour obtenir des informations cruciales il faut réaliser des prélèvements pour étudier le compartiment biologique (phytoplancton, zooplancton, les poissons, etc.)

8. La caméra acoustique: un outil novateur pour compter les poissons

carrtel8Le réchauffement climatique entraîne des modifications dans le cycle de vie de certaines espèces aquatiques. Ainsi, l’étude de la présence et l’abondance de certaines espèces peuvent renseigner sur l’état de santé des écosystèmes. Les chercheurs doivent donc estimer l’abondance des populations de poissons et étudier les déplacements des poissons en milieu naturel.

9. Le mélange et la stratification des eaux des lacs

carrtel9

Avec le changement climatique, les températures des eaux de surface des lacs ont augmenté depuis 30 ans (+1,5 °C pour le Léman par exemple). Une autre conséquence très importante est aussi que la période de stratification s’installe plus tôt (2 semaines) et se termine plus tard dans le lac Léman. Dans certains lacs, le brassage en hiver devient aussi moins important car il ne fait plus suffisamment froid. Comprendre comment la variation de température influe sur la remise en suspension d’éléments nutritifs nécessaires aux algues qui poussent en surface est un enjeu de taille pour prévenir des méfaits du dérèglement climatique sur les lacs.

EN SAVOIR PLUS

  • Sur le CARRTEL : ici
  • Sur les actions du CARRTEL en image : ici

Contact : Bernard Montuelle, directeur du CARRTEL


logoJPOCARRTEL