Interview de Camille, étudiante de Polytech Annecy-Chambéry en semestre à Bucarest

Publié le mer 13 Jan 2016

L’Université Savoie Mont Blanc et notamment son école d’ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry ont des partenariats avec des universités dans de nombreuses régions du globe comme l’Amérique du Nord avec le Canada, l’Amérique du Sud avec le Brésil et l’Argentine, l’Europe avec l’Angleterre, l’Espagne, la Suède ou encore la Roumanie où Camille Flory (à droite sur la photo ci-dessous), étudiante de 5ème année en Environnement- Bâtiment-Énergie, a décidé de partir pour un semestre d’études à Bucarest.

Cette expérience à l’international est nécessaire pour obtenir le diplôme d’ingénieur. Elle est un réel plus pour tous les élèves-ingénieurs.

CAMILLE FLORY À LA DÉCOUVERTE DE LA ROUMANIE

camille-flory-roumanie-2

Pourquoi as-tu décidé de partir à l’étranger et plus particulièrement en Roumanie ?

« Depuis de nombreuses années, j’ai eu la chance de pouvoir voyager à travers le globe que ce soit seule ou accompagnée. Lorsque j’ai appris qu’une mobilité à l’étranger était obligatoire pour obtenir le diplôme d’ingénieur, je n’ai pas hésité à sauter sur l’occasion ! De nombreuses destinations font rêver les étudiants, comme le Brésil, le Canada ou encore l’Australie… Pour ma part, je voulais pouvoir améliorer mon anglais et voyager durant ce semestre. C’est à quelques kilomètres des frontières bulgare, turque, serbe, hongroise et ukrainienne que je vis actuellement : me voici en Roumanie ! »

Quelle a été ta préparation avant le départ et les problèmes que tu as pu rencontrer ?

« Lorsque l’heure du départ sonne, on se pose beaucoup de questions, on se demande comment va être la vie là-bas, si on va réussir à dépasser la barrière de la langue… Lors de mon arrivée, je n’ai pas eu de problème majeur. Le “Bureau des étudiants Erasmus” appelé ESN, est présent dès notre arrivée à l’aéroport et nous aide pour toutes les démarches nécessaires (abonnement téléphonique, recherche de logement, abonnement aux transports en commun, etc.) »

Quelles ont été tes premières impressions une fois arrivée en Roumanie ?

« Ma première impression lorsque je suis arrivée, n’est pas sur mon expérience en elle-même mais plutôt sur la ville. J’ai été agréablement étonnée de découvrir une ville festive, avec de nombreux parcs, musées… On est très loin des préjugés français. L’autre atout c’est le coût de la vie très peu élevé. Fini le restaurant universitaire à 3,20€, ici on déjeune pour pas plus d’1,50 € ! »

Un dernier mot, pour ceux qui hésiteraient à partir en Erasmus à Bucarest ?

« Ne pas tenir compte des préjugés français, qui freinent énormément l’envie de découvrir ce pays. Même si la Roumanie n’était pas mon premier vœux, je ne regrette en aucun cas mon choix et je serais prête à retenter l’aventure ici. N’hésitez plus, foncez ! Vous ne le regretterez pas. »

camille-flory-roumanie-1

Camille Flory, 2ème en partant de la droite.

EN SAVOIR PLUS