Département des Sciences de la Terre

Nous proposons des formations multiples et reconnues en Sciences de la Terre au niveau Licence et Master. Le point fort de notre formation est la pratique sur le terrain de la géologie et de la géophysique, en profitant de l’extraordinaire contexte alpin autour de Chambéry. Nos formations présentent des débouchés variés et en expansion, et permettent de s’orienter aussi bien vers les domaines de la recherche ou de la géologie appliquée.

Les formations en sciences de la terre

Licence

La Licence sciences de la terre prévoit 3 parcours possibles :

  • le parcours Géosciences (L2, L3) est organisé pour une spécialisation progressive dans les différents domaines des Sciences de la Terre
  • le parcours Environnement (L2, L3) est axé sur les problématiques autour de la gestion des milieux naturels et s’appuie sur davantage d’enseignements en biologie et chimie
  • le parcours CMI (Cursus Master en Ingénierie) est un parcours Géosciences renforcé avec 20% de plus d’enseignements pour former aux métiers de l’ingénieur par la recherche

Nous avons également mis en place un semestre international qui s’appuie sur certains modules de L2 et L3 permettant à la fois la venue d’étudiants étrangers et la pratique de l’anglais disciplinaires pour nos étudiants.

D’autres informations sur la Page Facebook de la Licence Sciences de la Terre

Master

  • le Master GAIA est destiné aux étudiants qui s’intéressent à la géotechnique, un des secteurs des géosciences avec les meilleurs perspectives d’embauches
  • le Master Gestion de l’environnement, qui comprend 3 parcours, est destiné aux étudiants qui souhaitent se spécialiser dans l’étude et la gestion des problématiques environnementales, notamment dans les milieux de montagne

Équipe enseignante

L’offre de formation en Sciences de la Terre à l’USMB est élaborée au sein du Département d’enseignement, composé de 18 enseignants-chercheurs issus des laboratoires ISTerre et Edytem.

Contacts

Insertion professionnelle

Géotechnique, hydrogéologie, énergies, environnement, ressources minérales, enseignement et recherche

Laboratoires associés

Le Département de Sciences de la Terre est adossé aux laboratoires de recherche : ISTerre et Edytem

Témoignages

La polyvalence du Master m’a permis d’étudier différents aspects de la géologie appliquée au monde professionnel : que ce soit une ouverture vers la recherche, vers le milieu géotechnique ou vers le monde des travaux spéciaux. L’approche naturaliste de la formation, notamment en milieu montagnard, est un vrai atout pour aborder les aspects chantier et proposer des solutions réalistes aux problèmes géotechniques ou liés aux risques naturels. Les apprentissages sont marquants avec de nombreuses études de cas sur le terrain. La formation plus théorique du calcul d’ouvrages est très pointue également avec des cours différenciés. Cerise sur le gateau, la formation est au Bourget du Lac, dans un cadre idyllique pour tous les amoureux de la montagne, avec de nombreux cours dispensés sur le terrain. Entrer au Master GAIA, c’est aussi entrer dans un réseau de gens compétents avec un réel suivi des anciens élèves.

J’ai beaucoup apprécié mon passage à l’Université Savoie Mont Blanc, tout est propice à la réussite des étudiants ! Déjà, le campus scientifique du Bourget du Lac se situe dans un cadre naturel unique : entre le lac du Bourget et les massifs Alpins, c’est une chance d’étudier dans cet environnement naturel et en même temps à quelques pas des grandes villes : Lyon et Turin par exemple. Le cadre de l’enseignement est également agréable, j’ai eu la chance d’être dans des petits effectifs de promotions en géologie (20-25 étudiants), l’enseignement est plus personnalisé et le rapport enseignants/étudiant est plus proche. Cette licence a la chance d’être constituée par un large panel de différents cours, offrant à la fois une base scientifique solide et un bagage important pour continuer en Master, en recherche ou en professionnel. De plus, l’Université Savoie Mont-Blanc profite de nombreux accords avec des universités étrangères, donnant l’opportunité d’effectuer une mobilité internationale. D’ailleurs, j’ai pu moi-même effectuer une année ERASMUS dans l’Université d’Islande à Reykjavík.