Master chimie verte et éco-innovations

Le Département de Chimie de l’UFR Sciences et Montagne de l’Université Savoie Mont Blanc a lancé son nouveau Master Chimie Verte et Eco-Innovations à la rentrée de septembre 2021, sur le campus scientifique de Savoie Technolac, au Bourget-du-Lac.

Dans le cadre de ce Master, les étudiantes et les étudiants sont formés à une chimie plus verte et plus durable, s’inscrivant dans un contexte d’économie circulaire et de bioéconomie en lien avec les problématiques environnementales, actuelles et futures. La formation s’inscrit donc complétement dans les priorités du plan France 2030. La formation est orientée sur la synthèse éco-compatible de molécules, de matériaux et de polymères, l’utilisation de technologies innovantes, de nouveaux outils analytiques et numériques pour la chimie. Une approche pluridisciplinaire permet aux étudiant(e)s d’appréhender la globalité des problématiques liées à la chimie verte, à la valorisation de biomasses et de déchets et à la transformation de procédés. Ainsi, toutes les industries de la chimie et de ses applications sont concernées par ce Master, comme les secteurs suivants : chimie fine, agroalimentaire, pharmaceutique, agriculture, cosmétique, nutraceutique, peintures, encres, colles, adhésifs, parfums, huiles essentielles, produits d’entretien, engrais, emballages alimentaires, déchets, biotechnologies, matériaux pour la dépollution, aéronautique, automobile, plasturgie, etc.

Une formation adaptée

En formation initiale classique
En formation par alternance
En formation continue pour certains modules d'enseignement

La formation est adaptée au projet professionnel de l’étudiant(e) vers le secteur industriel ou la recherche académique.

L’objectif principal de l’équipe pédagogique est de former des chimistes compétents, impliqués, motivés et autonomes pour la chimie de demain, et de les aider à s’insérer dans le monde professionnel ou à poursuivre un cursus en doctorat.

Nous recrutons des étudiantes et des étudiants chimistes ou biochimistes avec un bon niveau de licence en chimie organique, chimie inorganique et chimie analytique. Un fort intérêt pour la chimie verte est demandé pour s’inscrire à la formation. Le recrutement est sélectif, sur analyse des dossiers des étudiants (résultats universitaires, motivation, projet professionnel).

LES Compétences visées

  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer des voies de synthèse en chimie verte ;
  • Valoriser la matière dans le cadre des enjeux environnementaux, socio-économiques et réglementaires du développement durable ;
  • Conduire une approche scientifique pour résoudre des problématiques complexes ;
  • Évaluer l’impact économique, réglementaire et/ou environnemental d’un procédé existant ou à développer ;
  • S’intégrer et se développer dans un milieu professionnel choisi ;
  • Mener des projets contribuant à la recherche, au développement et à l’innovation

LES DÉBOUCHÉS

  • Ingénieur chimiste en R&D, en production, technico-commercial ou consultant
  • Ingénieur d’étude/Ingénieur de recherche
  • Chargé d’étude en laboratoire de R&D
  • Chef de projet/responsable en laboratoire de R&D
  • Chargé de missions
  • Poursuite en doctorat pour devenir chercheur, enseignant-chercheur dans le secteur académique ou cadre supérieur R&D dans l’industrie.

L’industrie de la chimie est la première concernée mais de nombreuses autres filières peuvent avoir besoins des étudiants formés dans le Master Chimie Verte et Eco-innovations pour trouver de nouvelles solutions afin :

  1. de développer et mettre en place un procédé ou un produit plus propre, plus économe en énergie, limitant l’utilisation de produits dangereux ou toxiques, limitant les déchets ou sous-produits, faisant intervenir des catalyseurs ;
  2. de valoriser des déchets et de la biomasse résiduelle issus d’un procédé et d’une fabrication ;
  3. d’évaluer l’impact économique, réglementaire et environnemental d’un procédé existant.

Les étudiants et diplômés pourront intervenir notamment dans le cadre de la stratégie bioéconomie pour la France, des applications de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, de la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable ou encore des opportunités offertes par l’industrie du futur. Ainsi de nombreux domaines d’applications peuvent être directement concernés. La formation s’inscrit également dans les objectifs de la stratégie France 2030.

Les objectifs des emplois visés sont en lien avec la chimie verte et l’industrie chimique du futur :

  • Limiter la pollution à la source plutôt que gérer l’élimination des déchets (prévention).
  • Concevoir des synthèses chimiques moins dangereuses pour l’Homme et l’Environnement : limitation de l’emploi de substances nocives, réduction de la production et le rejet de sous-produits, mise au point de conditions de réactions respectueuses de l’environnement et de la santé, réduction de l’utilisation de solvants organiques, etc.
  • Concevoir des produits chimiques, des matériaux et des polymères plus sûrs et durables.
  • Développer des voies catalytiques (homogène, hétérogène ou enzymatique) pour des réactions chimiques ciblées.
  • Développer de nouvelles technologies et de nouveaux procédés pour synthétiser et préparer des molécules, des matériaux et des polymères à faible impact environnemental.
  • Utiliser des matières premières renouvelables, des coproduits et des déchets.
  • Évaluer l’impact environnemental et économique d’une nouvelle filière de valorisation.
  • S’appuyer sur des outils mathématiques et numériques pour développer des voies de production plus propre et plus sûres.
  • Produire des molécules organiques d’intérêts pour diverses applications
  • Préparer des matériaux pour la dépollution d’effluents gazeux et liquides
  • Mettre en place de nouvelles filières d’économie circulaire et de bioéconomie, en particulier via la valorisation de déchets.

LES + DE LA FORMATION

 

  • Un lieu d’étude d’exception : entre lacs et montagnes, sur le territoire Savoie Mont Blanc, le campus du Bourget est localisé sur un technopôle dynamique qui compte près de 5000 étudiants, 1000 chercheurs et plus de 230 entreprises.
  • Un campus scientifique de qualité : bibliothèque universitaire, salles informatiques, nombreuses associations étudiantes, vie sportive et artistique, tutorats et soutien, laboratoires de recherche, etc.
  • Des parcours adaptés à tous : situations de handicap prises en compte, adaptations des emplois du temps et des modalités d’examens pour les sportifs et artistes de haut niveau.
  • Une formation pratique importante : stages, projets, travaux de groupes et études de cas concrets, travaux pratiques en laboratoire, visites d’entreprises et d’installations industrielles.
  • Possibilité de suivre les cours en alternance : alterner entre semaines de cours à l’Université et travail dans l’entreprise pour une plus grande expérience professionnelle.
  • Un rayonnement international : examen du TOEIC® (Test of English for International Communication) organisé chaque année, possibilité de faire son stage à l’étranger, intervention d’intervenants étrangers en anglais.
  • Une spécialisation proposée en deuxième année avec deux options au choix : valorisation des molécules organiques et applications ou valorisation des matériaux pour la dépollution.
  • La mise en place d’un bilan de compétences et d’un suivi individualisé sur les deux années de Master pour chaque étudiante et étudiant
  • Les interventions par les experts de pointe dans les différents domaines enseignés, provenant de différents laboratoires en France ou à travers le monde.
  • Un réseau de professionnels intervenant directement dans les modules d’enseignements du Master favorisant l’insertion professionnelle.

Un territoire d'exception

VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE

Entreprises, devenez des partenaires privilégiés du Master Chimie Verte et Eco-Innovations et faites appel à nos étudiantes et étudiants !

  • Master 1 : Stage de 2 à 4 mois à partir de fin mars
  • Master 2 : Stage de 4 à 6 mois à partir de mi-février

Propositions de stage à transmettre entre septembre et décembre.

Durant leur stage, les étudiants sont encadrés par une tutrice ou un tuteur industriel au sein de l’entreprise et suivis par un tuteur ou une tutrice pédagogique universitaire. Un rapport de stage permet la conservation d’un document écrit complet au sein de l’entreprise. Le travail de stage est soutenu devant un jury d’expertes et d’experts à l’Université.

Les avantages de recruter une alternante ou un alternant :

  • Recrutez un(e) salarié(e) motivé(e) et pré-sélectionné(e) dans une formation de Master
  • Testez un(e) étudiant(e) en situation, avant d’envisager une embauche tout en bénéficiant de l’accompagnement de l’Université. A l’issue de sa formation, l’apprenti est formé aux codes et méthodes de l’entreprise, garantissant une intégration facile en cas de recrutement au sein de vos équipes
  • Bénéficiez de nouvelles compétences à un coût « gagnant-gagnant » en bénéficiant d’aides financières avantageuses
  • Faites face à un accroissement d’activité en confiant des missions et des projets à un(e) alternant(e)
  • Renouvelez les savoir-faire de l’entreprise avec des étudiants formés dans des domaines de pointe, en lien avec les dernières avancées de la Recherche
  • Investissez de manière durable et responsable pour les compétences de demain en renforçant vos engagements RSE via l’intégration des nouvelles générations

Rythme de l’alternance :

  • En Master 1 : 15 jours à l’Université / 15 jours en entreprise de septembre à mars, puis à temps plein en entreprise d’avril à septembre
  • En Master 2 : 15 jours à l’université / 15 jours en entreprise de septembre à février, puis à temps plein en entreprise de février à septembre

Possibilité de prendre un.e étudiant.e en M1, en M2 ou sur les deux années, en contrat de professionnalisation ou en apprentissage.

Exemples de projets de stage et/ou d’alternance :

  • Réalisation d’un inventaire d’une matière première issus d’une industrie pouvant être utilisée comme nouvelle ressource sur un territoire
  • Bilan bibliographique sur une réaction ou une synthèse
  • Brainstorming de solutions pour valoriser un déchet ou coproduit non exploité
  • Etablissement de pistes d’optimisation de la préparation d’un procédé

Les entreprises peuvent proposer des questions, des problèmes techniques ou technologiques, des besoins d’optimisation expérimentale, des besoins de bilans bibliographiques ou encore des besoins d’innovation sur des problématiques environnementales. Ces projets constituent des études de premier niveau pour collecter des résultats préliminaires sur certains projets ou sujets que les entreprises n’ont pas parfois pas le temps d’investir.

Un groupe d’étudiant(e)s encadré par un tuteur ou une tutrice dans les locaux de l’Université travaille sur votre sujet et vous remet leur réalisation ou conclusions. Ces projets s’inscrivent sur la durée d’un semestre avec la mise en place possible d’enquêtes, de recherches bibliographiques, d’expérimentations, de séances de créativité, etc.

PITON est un dispositif créé par l’Université Savoie Mont Blanc et sa Fondation. Il donne l’opportunité à une entreprise, une organisation ou une collectivité territoriale de développer un projet à caractère innovant avec l’aide d’une équipe pluridisciplinaire d’étudiants. Tous les secteurs d’activité et toutes les tailles d’entreprises sont concernés. Un(e) chimiste peut donc intégrer l’équipe pluridisciplinaire d’étudiants, accompagné(e) d’un(e) juriste, d’un(e) ingénieur(e) en mécanique, d’un(e) étudiant(e) en marketing ou toute autre formation qui répondra à l’approche pluridisciplinaire du projet ! Les avantages du dispositif sont :
  • Un travail collaboratif en mode startup pendant 12 à 20 semaines pour aboutir à des preuves de concept
  • Un accompagnement sur mesure par des experts de l’innovation
  • Des formations à la créativité, à la gestion de projet et à l’innovation
  • Un stage intégré aux diplômes préparés par les étudiants

Plus d’informations sur le dispositif PITON
  • Soit en suivant le cursus complet du Master Chimie et Eco-Innovations de l’Université Savoie Mont Blanc ;
  •  Soit en choisissant certaines thématiques : par blocs de compétences à la carte et/ou en capitalisant sur les enseignements en vue de l’obtention d’un diplôme.

Contactez-nous pour acquérir tout ou une partie du diplôme sur la base d’une expérience professionnelle via une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Rejoignez l’équipe enseignante, en tant qu’intervenant extérieur et contribuez ainsi au caractère professionnalisant de notre formation. Participez aussi à des conférences ou ateliers pour contribuer aux rapprochements entreprises/université.

  • Proposez une visite de site à nos étudiantes et étudiants
  • Soutenez la formation via un don de matériel ou du mécénat 

 Vous pouvez télécharger la brochure de présentation en version pdf

Projet Acc'INNOV lauréat de l'AMI Emergences 2022

Le Master Chimie Verte et Eco-Innovations au cœur du projet Acc’INNOV :

En 2022, le projet Acc’INNOV, porté par le Département Chimie de l’USMB, est lauréat de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Emergences » lancé par le MESRI (Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation).

Le projet Acc’INNOV vise à développer, à travers le Master Chimie Verte et Eco-Innovation :

des pratiques de formation innovantes via une approche transversale basée sur les thématiques émergentes abordées dans le Master (chimie verte, économie circulaire, industrie décarbonée, valorisation de biomasses et déchets, éco-innovations technologiques),

des méthodologies et des outils/dispositifs pédagogiques efficaces (suivi personnalisé, pédagogie active, création de réseaux professionnels, etc).

L’impact du projet concerne la réussite étudiante et l’évolution de pratiques de l’équipe pédagogique au sein du Département de Chimie.

Une attention particulière sera apportée à la transférabilité des pratiques développées à d’autres formations de Master de l’UFR et de l’Université.

Dans un contexte plus global, les méthodologies mises en place pourront aussi être partagées plus largement aux formations de chimie au niveau national, en diffusant les résultats via les différents réseaux de partenaires et via le MESRI.

Acc’INNOV, projet soutenu dans le cadre de l’AMI Emergences

 

Contactez-nous

Direction du Master :

Contact : gregory.chatel@univ-smb.fr

Grégory CHATEL, directeur des études
Laurence REINERT, co-directrice
Micheline DRAYE, co-directrice
Laurent DUCLAUX, co-directeur

Secrétariat et assistance pédagogique :

Isabelle WAGNER : Secretariat.Chimie@univ-smb.fr (admissions, inscriptions, emploi du temps, budget et démarches administratives)

Séverine SANZ : severine.sanz@univ-smb.fr (lien entreprises, suivi pédagogique, logistique).