L’insertion professionnelle avec l’USMB

Le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle (BAIP) est là pour vous aider si :

  • Vous recherchez un stage, un job étudiant ou encore un premier emploi ?
  • Vous présentez votre candidature dans une filière sélective ?
  • Vous rédigez votre CV ou votre lettre de motivation?
  • Vous vous préparez à un entretien de recrutement?
  • Vous voulez  identifier et valoriser vos compétences ?
  • Vous voulez développer votre e-reputation auprès des éventuels futurs employeurs?


Le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle !

Les conseillers en insertion professionnelle du BAIP vous proposent un accompagnement sur les techniques de recherche d’emploi et de valorisation de votre candidature sous forme de :

  • ateliers collectifs et conférences, en présentiel sur les trois campus et/ou en distanciel, sur des thématiques pratiques,
  • modules intégrés à vos formations,
  • entretiens individuels avec un conseiller d’insertion professionnelle qui vous accompagnera dans vos démarches.

Avec l’accompagnement du BAIP, soyez au plus près des réalités des entreprises et des attentes des recruteurs!

Nous rencontrer

Sur le campus du Bourget du Lac au bâtiment 10, juste en dessous de la bibliothèque universitaire

  • Lundi/Mardi/Jeudi/Vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00
  • Mercredi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00

Nous assurons également des permanences sur les campus d’Annecy et de Jacob Bellecombette en fonction de vos demandes.

Nous contacter


Tips pour réussir son insertion professionnelle

Le CV sert à se présenter, c’est la première image que l’on donne de soi. Il doit être adapté au destinataire et en cohérence avec votre projet professionnel. Son objectif est de donner à votre interlocuteur l’envie de vous rencontrer. Mais pour cela, il doit être structuré et répondre aux attentes et besoins du recruteur.

Besoin d’aide dans la rédaction ou la relecture de votre CV : contactez le BAIP!

Savez-vous comment les CV sont sélectionnés ?

1ére sélection : La présentation

→ Informations les plus significatives de votre parcours doivent être lisibles d’emblée

2ème sélection : Le contenu

→ Analyse de la correspondance profil/besoin de l’entreprise

  • L’emploi que vous recherchez,
  • Les fonctions occupées précédemment,
  • Tâches et responsabilités exercées,
  • Réalisations concrètes, résultats (chiffrés),
  • Votre formation initiale et continue
  • Votre qualification en rapport avec le poste recherché,
  • Vos connaissances spécifiques (langues, logiciels spécifiques, permis, …).

Tips pour rédiger un CV qui sorte du lot :

Des tutos vidéos courts et efficaces :

C’est parti, vous êtes maintenant prêt à créer votre CV :

Et le CV à l’international?

  • Vous souhaitez postuler pour un emploi ou un stage en Suisse ou à l’International, faites attention, les normes ne sont pas les mêmes qu’en France. Renseignez-vous ! Vous trouverez ci-dessous quelques conseils utiles :

En savoir plus :

Vous avez rédigé votre CV, identifié les recruteurs… Vous voilà face à l’étape tant redoutée de la rédaction de la lettre de motivation ! Là encore, une certaine méthodologie doit être respectée.

Besoin d’aide dans la rédaction ou la relecture de votre lettre de motivation : contactez le BAIP !

Premier conseil, inutile de l’écrire avant d’en connaître le ou les destinataires.

La lettre de motivation accompagne le CV. Son objectif est de convaincre le recruteur de l’intérêt de vous rencontrer. Expliquer sa motivation, c’est attirer l’attention sur soi et montrer que l’on est actif : vous pouvez évoquer votre formation, vos stages et activités (personnelles et professionnelles) en expliquant ce qu’ils vous ont apporté…

Tips pour rédiger une lettre de motivation percutante :

Des tutos vidéos courts et efficaces :

Et le mail de motivation ?

En savoir plus

Félicitations ! Vous avez postulé et décroché un entretien. Voyons comment réussir votre entretien et vous démarquer des autres candidats.

Bien se préparer

Pour prouver votre motivation et votre envie d’obtenir le poste ou le stage de vos rêves, travailler sérieusement votre rencontre avec le recruteur est indispensable.

Faire bonne impression

Faire son pitch de présentation

Tout entretien comporte une phase de présentation appelée « pitch ». Vous devez donc apporter un soin particulier à votre discours.

Préparer son pitch

Votre argumentaire pour convaincre que vous êtes “LE candidat idéal” se structure en 3 parties :

  • une phrase d’accroche
  • 2 ou 3 points forts exprimés en arguments, avantages et bénéfices
  • puis une conclusion engageant la collaboration.

Pour vous aider à organiser vos idées, répondez à ces trois questions :

  1. Qui êtes-vous ? PRÉSENTATION
  2. Pourquoi êtes-vous attiré par cette formation / ce poste / cette mission ? PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL/MOTIVATION/VALEURS
  3. Quels sont vos atouts pour intégrer notre établissement / entreprise ? COMPETENCES/EXPERIENCES/PERSONNALITE

Durant l’entretien

Entraînez-vous !

Prenez rdv avec un conseiller en insertion professionnelle du BAIP pour réaliser une simulation d’entretien.

Vous pouvez aussi vous exercer en ligne grâce au simulateur d’entretien APEC  vous permet de vous entraîner en ligne à répondre aux recruteurs de manière convaincante. À votre rythme, vous répondez à tout type de question posée en entretien de recrutement.

Besoin d’aide dans la préparation d’un entretien de recrutement : contactez le BAIP !

Durant votre parcours d’études vous allez construire, et peut-être aussi faire évoluer, votre projet personnel de formation et votre projet professionnel. Par ailleurs, vous allez certainement devoir postuler un jour à une filière sélective (licence professionnelle, Master 2,…), à un stage et à un emploi (jobs d’été par exemple).,,

Afin de définir un projet professionnel, il est nécessaire de faire le point sur son parcours professionnel (et le cas échéant extra-professionnel) afin d’identifier ses compétences, ses critères individuels de valorisation (centres d’intérêts, choix de vie), ses contraintes éventuelles, et de mettre en corrélation l’ensemble de ces éléments.

Besoin d’aide dans l’identification et la valorisation de vos compétences : contactez le BAIP!

Qu’est-ce qu’une compétence?

Pour le savoir, visionnez cette courte vidéo du Pôle Emploi

Vos savoirs

Vos savoirs sont les connaissances théoriques que vous avez acquises pendant votre parcours scolaire et lors de vos différentes expériences professionnelles.

De fait, ces savoirs peuvent être très variés : il peut s’agir par exemple de vos connaissances sur des éléments techniques en coiffure ou en plomberie, la législation qui encadre votre activité professionnelle, les langues étrangères, les langages informatiques, etc.

Vos savoir-faire

Les savoir-faire sont vos connaissances pratiques, la maîtrise que vous avez d’un poste, d’un marché ou d’un produit spécifique. Vous pouvez exprimer ces compétences avec un verbe d’action :

  • sélectionner et doser les ingrédients (boulanger),
  • établir des déclarations fiscales (comptable),
  • conseiller un client (agent immobilier),
  • alimenter une machine industrielle en matière ou produit (manutentionnaire),
  • monter un échafaudage (peintre en bâtiment),
  • utiliser un logiciel de retouche photo (graphiste),
  • etc.

En clair, il s’agit de votre aptitude à travailler avec des méthodes, des outils ou des logiciels liés à votre activité professionnelle. Vous pouvez consulter la liste détaillée des compétences à maîtriser dans les fiches métiers Pôle emploi.

Vos savoir-être professionnels

Vos savoir-être professionnels représentent un ensemble de manières d’agir et de capacités relationnelles utiles pour interagir dans votre contexte professionnel.

Les savoir-être professionnels sont devenus aujourd’hui très importantes pour les recruteurs, et leur prise en compte s’est généralisée dans toutes les étapes du recrutement. Il est donc primordial pour vous de les identifier et de les valoriser dans votre candidature.
Pour vous y aider, Pôle emploi a répertorié ces savoir-être professionnels dans une liste de 14 items dont vous pouvez vous inspirer. De nombreux employeurs s’inspirent également de cette même liste dans leurs critères de recherche des candidats. L’occasion pour vous d’adopter un langage commun avec les recruteurs.

N’hésitez donc pas à faire connaître votre capacité d’adaptation, votre sens de l’organisation ou bien encore votre capacité à travailler en équipe. Lors d’un entretien d’embauche, pensez à illustrer leur mise en œuvre par des exemples.

14 SAVOIR-ÊTRE PROFESSIONNELS À VALORISER DANS VOTRE CANDIDATURE

  • Capacité d’adaptation
  • Gestion du stress
  • Travail en équipe
  • Capacité à fédérer
  • Sens de la communication
  • Autonomie
  • Capacité de décision
  • Sens de l’organisation
  • Rigueur
  • Force de proposition
  • Curiosité
  • Persévérance
  • Prise de recul
  • Réactivité

Tuto du Pôle Emploi : Comment valoriser son image professionnelle grâce aux savoir-être professionnels?

 

Tips pour identifier et valoriser VOS compétences :

Pour vous aider à identifier vos compétences et les formaliser dans vos outils de candidature, voici quelques outils utiles :

1/ Pour identifier les compétences acquises dans le cadre de votre formation :

 

Référentiels de compétences en licence

Décrit les exigences de formation et ses finalités en termes de compétences, « compétences disciplinaires, pré-professionnelles, transversales et linguistiques »

Fiche RNCP

Information sur les diplômes comprenant : Un référentiel d’activités qui décrit les situations de travail et les activités exercées, les métiers ou emplois visés

2/ Pour identifier les compétences liées à une activité professionnelle ou à un poste précis :

Apec annuaire des métiers

Plus de 600 métiers, « activités principales, profil requis, compétences, rémunération, évolution professionnelle, … »

ROME

Plus de 10 000 métiers, « Description du métier, profil requis, activités principales, compétences, évolution professionnelle…”

Quels sont les secteurs d’activités économiques concernés par ma formation ? Les fonctions, les missions, les fourchettes de salaire ? Quels sont les profils des candidats recherchés ? Quelles compétences sont exigées ou vivement souhaitées ?

Pour toutes ces raisons, il est important d’explorer le marché de l’emploi afin que votre projet professionnel soit le plus en adéquation avec la réalité du terrain.

Besoin d’aide dans l’exploration efficace du marché de l’emploi : contactez le BAIP!

Des outils peuvent vous aider dans cette exploration :

1/ Découverte d’un métier ou d’un secteur d’activité

  • https://www.coteformations.fr/  : Le portail d’information le plus complet. Identifier un métier ou une famille de métiers et découvrez les formations, les offres d’emploi et les données socio-économiques (potentiel d’embauche, salaire, profil des entreprises qui recrutent…) en lien avec ce métier.
  • Les fiches ROME : fiches métiers détaillées : définition, conditions d’accès, formation, compétences, conditions d’exercice de l’activité, les contraintes métiers, l’environnement de travail… Aide précieuse pour vous faire une idée précise sur un métier.
  • ONISEP : donne des informations détaillées sur les métiers : en quoi consiste le métier, quelles sont les formations pour y accéder, …
  • Le CIDJ ou L’ÉTUDIANT : infos sur métiers et l’emploi des jeunes
  • L’APEC : emploi des cadres : fiches métiers, data cadre (info statistique sur le marché cadre), simulateur de salaire, …

2/ Simulation d’un salaire

Simulateur de salaire de l’APEC

Le simulateur de salaire permet de calculer immédiatement un salaire fiable en répondant à 10 questions : fonction, budget, région, responsabilité hiérarchique, secteur d’activité, effectif de l’entreprise, niveau de diplôme, expérience professionnelle. A l’issue, il vous propose une fourchette de salaire pour vous aider à vous positionner lors d’un entretien par exemple.

3/ Données statistiques locales et nationales sur les métiers (potentiels d’embauche, conditions de travail…)

Le site de référence de la région AURA : https://www.cleor.org/

Trouver des données par région sur les métiers : statistiques locales, potentiel d’embauche, conditions de travail, profils des métiers, secteurs employeurs etc.

Une application sur l’Emploi Store appelée : La bonne boîte

Grâce à des algorithmes statistiques évolués, la Bonne Boite propose une liste d’entreprises ayant une forte probabilité d’embaucher dans les 6 mois à venir.

Cet outil est extrêmement utile dans le cadre d’une candidature spontanée.

Informations marché du travail (IMT)

Un accès simple et rapide aux informations du marché du travail : pour un métier ou un secteur d’activité ou une région.

La météo de l’emploi

A destination de tous publics, la météo de l’emploi vous donne un aperçu du marché du travail, des métiers qui recrutent le plus dans votre région, des tendances des secteurs d’activité…

Sur la carte vous pouvez cliquer sur un département, vous visualisez ainsi les 5 métiers qui ont proposé le plus d’offres à Pôle emploi ces 12 derniers mois. Vous accédez directement aux fiches métiers et aux offres du moment disponibles sur pole-emploi.fr.

4/ Les annuaires d’entreprises

KOMPASS

Annuaire gratuit des entreprises, KOMPASS vous permet de rechercher des entreprises par secteur d’activité et de filtrer en fonction d’une zone géographique donnée. Présente l’entreprise, ses dirigeants, infos juridiques, contact. + (ex en informatique)

La bonne boîte

Grâce à des algorithmes statistiques évolués, la Bonne Boite propose une liste d’entreprises ayant une forte probabilité d’embaucher dans les 6 mois à venir.

Cet outil est extrêmement utile dans le cadre d’une candidature spontanée.

L’e-réputation ou réputation en ligne, c’est l’image que vous véhiculez sur internet et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, 90 % des recruteurs tapent le nom des candidats sur Google. Ils recherchent les traces que vous avez laissées en ligne. Les éléments découverts peuvent jouer en votre faveur ou contre vous. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites attention à votre image.

Besoin d’aide dans la création et le développement de votre identité numérique : contactez le BAIP!

5 conseils pour prendre sa e-réputation en main

1. Googlisez-vous !
Avant un entretien, la plupart des employeurs tapent votre nom sur le moteur de recherche de Google. Faites de même et surveillez régulièrement les contenus associés à votre nom sur internet. Ne laissez pas filtrer des informations qui vous présentent à votre désavantage.

2. Gare aux contenus indésirables
Si un de vos contacts publie des données gênantes sur vous, demandez-lui immédiatement de les retirer. Aussi, si vous ne parvenez pas à retirer vous-même un contenu, sachez que vous êtes en droit d’exiger des sites web de rectifier ou de supprimer les informations vous concernant (loi informatique et liberté de 1978). Contactez au plus vite les administrateurs du site. Remplissez aussi le formulaire Google pour supprimer le résultat de recherche. Si ces démarches n’aboutissent pas, signalez le à la CNIL, l’autorité française de contrôle et de protection des données personnelles.

3. Inscrivez-vous sur les réseaux sociaux professionnels
En France, un tiers de la population active a un profil LinkedIn. Viadeo compte 3,5 millions d’utilisateurs. Avec la montée en puissance de ces réseaux sociaux rassemblant candidats, salariés et entreprises, plus de 50 % des recruteurs utilisent pour leur recherche en ressources humaines ces réseaux sociaux rassemblant candidats, salariés et entreprises. N’attendez plus pour vous ouvrir un compte !

4. Soyez (pro)actif au quotidien
Mettez régulièrement à jour votre profil, joignez-y votre CV et une photo « pro ». Développez votre liste de contacts, mettez en avant vos projets professionnels, partagez des contenus pertinents sur un sujet professionnel qui vous intéresse. Recommandez des personnes et faites-vous recommander. En plus d’augmenter votre visibilité auprès des employeurs, cette stratégie témoigne de votre motivation et de votre sérieux.

5. Soignez votre référencement
Les recruteurs utilisent systématiquement les moteurs de recherche avant de recruter un candidat. Réfléchissez donc aux mots-clés que vous employez pour décrire votre poste et vos compétences. Pour un métier de vente par exemple, préférez ainsi « commercial » à « responsable de magasin » si vous souhaitez élargir votre champ de recherche.

Tuto LinkedIn Learning : Être visible sur LinkedIn

 

Les techniques de candidature et de recherche d’emploi présentent certaines spécificités dans le cas de doctorants.

Besoin d’aide dans votre insertion professionnelle : contactez le BAIP!

Plusieurs portails, recensés ci-dessous, proposent des offres d’emploi pour les docteurs. Toutefois, la plupart des emplois sont accessibles par le « marché caché », à travers votre réseau scientifique et professionnel, ou par des candidatures spontanées.

Voici des plateformes qui proposent des offres susceptibles d’intéresser les docteurs :

Pour attirer les candidats, 58% des recruteurs font appel à leur réseau personnel ou professionnel selon l’APEC en 2018. Et près de 4 cadres recrutés sur 10 étaient déjà connus du recruteur ou recommandés. Aussi, faire appel à son réseau professionnel pour trouver un job peut être aussi fructueux que de postuler correctement aux offres d’emploi ou encore réussir ses candidatures spontanées.

Surtout quand on sait qu’il existe un marché caché des offres d’emploi. Et que certaines ne font même pas l’objet d’une publication d’offre d’embauche. Lors de recrutements stratégiques par exemple, les entreprises privilégient une grande discrétion et ne souhaitent pas communiquer dessus. Dans certains secteurs, elles n’ont même pas besoin de le faire car les places sont convoitées et le bouche-à-oreille suffit.

Développer son réseau, cela passe par la prise de contact ou la mise en relation avec de nouvelles personnes. Créez ainsi des contacts privilégiés. Ce n’est pas tout! Vous devez ensuite entretenir votre réseau.

Besoin d’aide dans la création et/ou le développement de votre réseau professionnel : contactez le BAIP!

En savoir plus

Consulter le dossier du Pôle Emploi : Bâtir et développer son réseau

Tuto vidéo : Comment développer son réseau sur LinkedIn?


Trouver un stage

Depuis 2014, la législation prévoit la gratification obligatoire dès lors qu’un stage dure minimum deux mois, soit l’équivalent de plus de 44 jours ou de plus de 308 heures de présence.

Pour des questions d’ordre général et juridique, vous trouverez sur le site du ministère de l’enseignement supérieur un guide des stages qui répertorie vos droits et vos devoirs et répond à beaucoup de questions que vous pourriez vous poser.

Vidéo expliquant la notion de gratification de stage

Vous avez trouvé votre lieu de stage? Vous allez devoir établir une convention de stage.
Cette dernière est un document obligatoire qui formalise les modalités de votre stage. Il vous couvre également en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.
Ne vous y prenez pas au dernier moment, c’est un document indispensable qui engage plusieurs interlocuteurs !
Nous vous invitons à lire attentivement la procédure de création de votre convention en consultant votre intranet étudiant.

Sachez aussi que des référents stages sont présents au sein de chaque composante. Leurs coordonnées sont indiquées ci-dessous :

Afin de vous aider à trouver un terrain de stage, voici quelques pistes à explorer :

Methodologie de la recherche de stage

Forum des stages, semaine de l’emploi et de l’entreprise

Chaque année en partenariat avec le Club des Entreprises, le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle organise la semaine de l’emploi et de l’entreprise au cours du mois de novembre. Des professionnels viennent vous présenter leur métier, leur secteur d’activité ou encore aborder une thématique du champ professionnel : tels que le made in France, l’entreprenariat étudiant, le commerce équitable…

Chaque année en partenariat avec le Club des Entreprises, le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle organise le forum des stages au cours du mois de janvier. Vous pourrez ainsi être mis en contact avec des entreprises ayant des offres de stage à vous proposer en lien avec votre formation.

Plateformes, sites Web

Tout d’abord, pensez à la plateforme jobteaser qui rassemble de nombreuses annonces publiées par le club des entreprises.

De nombreux sites recensent également des offres de stage. Pensez à les consulter pour rechercher des offres et/ou déposer votre CV :

Effectuer un stage à l’étranger peut aussi constituer une opportunité intéressante et enrichissante. Pour vous aider dans cette démarche, découvrez UNITA :  https://www.univ-smb.fr/international/unita/

Présentation d’UNITA en vidéo

Contact :

unita.office@univ-smb.fr
+33(0)4.79.75.88.10
Campus du Bourget-du-Lac
Bât. 8C bureaux 253 – 254
Permanences le mardi de 10h à 12h30 et le jeudi de 14h à 16h30 ou sur rendez-vous

Contact mobilités
mobilite-unita@univ-smb.fr

A consulter aussi :

Le guide des stages à l’étranger

Trouver un emploi

  • Dans un premier temps vous devez effectuer un travail de réflexion, afin d’aborder plusieurs points-clés de votre parcours professionnel

Vos connaissances : Votre formation initiale ou continue vous a apporté des connaissances théoriques et pratiques.

Pensez également à vos activités extraprofessionnelles (associations, bénévolat) qui elles aussi vous ont apporté des connaissances utiles.

Votre expérience : acquise dans un poste ou à travers des activités extraprofessionnelles, c’est un facteur important d’intégration sur le marché du travail.

Les recruteurs s’intéressent aux candidats qui ont de réelles expériences professionnelles.

Vos compétences : C’est en quelque sorte votre offre de services, ce que vous allez proposer aux entreprises : Savoirs/savoirs faire/savoir-être.

Vos intérêts et vos valeurs : On fait souvent mieux ce que l’on aime faire. Pour effectuer un choix d’orientation professionnelle qui corresponde à vos aspirations, il est essentiel de bien identifier vos centres d’intérêt et vos valeurs de travail (votre statut, vos relations avec les autres…).

Vos impératifs : Vous recherchez un emploi mais vous avez des contraintes horaires, géographiques ? Prenez très tôt en compte vos impératifs afin d’éviter de répondre à une annonce qui ne vous conviendrait pas.

  • Dans un second temps, vous devez parfaire vos outils de candidature.

– Si vous avez des questions sur la construction de ces derniers, le BAIP propose des ateliers ou entretiens individuels.

Pour savoir si une annonce vous correspond, allez à l’essentiel et sachez repérer les points capitaux :

  • L’entreprise : son activité, sa taille, son organisation…
  • Le poste : missions, responsabilités, tâches, relations internes/externes.
  • Le profil recherché : connaissances, compétences techniques, expériences, qualités.

Comparez point par point l’offre avec ce que vous voulez et ce que vous pouvez proposer.

Il est tout à fait normal que vous constatiez des écarts entre votre profil et l’annonce. Dites-vous qu’il est rare qu’une offre corresponde EXACTEMENT.

– Une fois que vous avez analysé l’annonce, appuyez-vous sur elle pour construire votre argumentaire.

– Reprenez chaque exigence de l’annonce et reliez-là à un point précis de votre profil.

  • Donnez des exemples : “Vous exigez des qualités d’encadrement. J’ai l’expérience du travail en équipe. J’avais cinq personnes sous ma responsabilité dans mon précédent poste.” “Le contact avec le public et la pratique d’une langue étrangère me sont familiers. J’étais commercial en charge de la clientèle étrangère d’une société pendant 2 ans.”
  • Affirmer que vous avez vraiment envie de décrocher un emploi ne suffit pas. Plutôt que d’énoncer que vous avez les qualités requises (“la rigueur”, “le sens de l’accueil”, “la prise d’initiatives”…) expliquez comment vous les avez mises en pratique dans votre parcours, à travers un fait, un chiffre, un contexte, un comportement, un résultat… Le “vécu” est bien plus significatif pour l’employeur.
  • Dans un troisième temps, organiser votre recherche :
  1. Planifiez vos démarches : Bâtissez-vous un calendrier, avec des objectifs réalisables et des échéances.
  2. Cherchez à connaître les attentes des entreprises par un travail d’enquête rigoureux.
  3. Sélectionnez bien vos entreprises.
  4. Ciblez vos interlocuteurs (recruteurs, chefs d’entreprise, RH…), Identifier des contacts

Avant d’envoyer vos candidatures, il est indispensable de rassembler les bonnes informations :

  • Nom de l’entreprise et ses coordonnées
  • Nom du contact et sa fonction dans l’entreprise.

Afin d’adresser votre candidature à la « bonne » personne, renseignez-vous sur internet, via votre réseau ou appelez directement l’entreprise.

Choisissez le mode de contact le plus adapté en fonction du secteur visé :

  • Via internet
  • Se présenter directement
  • Téléphoner
  • Envoyer sa candidature par courrier ou mail…
  • Mobiliser son réseau
  • Participer à des salons/forums de recrutement.

Comment prospecter ?

Internet est une mine d’or en termes de prospection. On peut trouver des informations sur :

Les sites d’emploi/job boards (Pôle emploi, Monster, Apec, Keljob, Carriereonline, …) : clé d’entrée sur le marché caché car ils vous permettent de créer des profils différents, accessibles par les recruteurs. Sans qu’il y ait forcément des annonces pour vous, vous pouvez être contacté par des recruteurs intéressés par votre profil.

A l’inverse, vous pouvez vous abonnez à une alerte emploi qui vous préviendra dès qu’une offre correspondra à vos critères.

Attention ! Les entreprises opèrent généralement une pré-sélection automatique des CV, à partir de mots-clés. Pour être repéré, votre CV ou votre profil doivent être riches en mots-clés utilisés dans votre profession.

Les sites d’entreprises ou spécifiques à votre secteur : Ils disposent pour la plupart d’une rubrique « carrières », « nous rejoindre » ou « recrutement » qui vous permettra de consulter les offres.

Beaucoup vous permettent de postuler en ligne, en enregistrant votre CV dans leur banque de données (Cvthèque). Celui-ci est alors consultable par les recruteurs et vous pouvez recevoir par e-mail des annonces qui correspondent à certains de vos critères. La majorité des grandes entreprises ou des grands groupes utilisent cette méthode, tout comme les agences d’intérim et les cabinets de recrutement.

 Sites d’information : pages jaunes, chambre des métiers, Kompass, … pour rechercher des entreprises,

Offre d’emploi et de stage du club des entreprises de l’USMB

Vous trouverez de nombreuses offres de stage et d’emploi mises en ligne par le club des entreprises sur la plateforme jobteaser.

Vidéo de présentation de la plateforme Jobteaser

A consulter aussi :

Le kit de survie pour trouver son premier job crée par l’Etudiant

10 conseils pour trouver son premier emploi, crée par Studyrama

 


Ateliers d’aide à l’insertion pro

Agenda des ateliers de l’insertion professionnelle (inscription en ligne)


Devenir des diplômées et diplômés

L’observatoire de l’USMB enquête tous les ans l’ensemble des diplômés de DUT, Licence pro, Master et diplômé d’ingénieur.

Cette étude est réalisée dans le cadre de l’enquête nationale sur les diplômées et diplômés de licence professionnelle et master, pilotée par la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle (DGESIP).

Retrouver les résultats détaillés sur le devenir des diplômées et diplômés par spécialités

Nous contacter