La phase 2 du projet VITIVALO est lancée !

Publié le mar 7 Jan 2020

Le mois dernier, l’équipe du projet VITIVALO et la Fondation de l’Université Savoie Mont Blanc ont organisé un séminaire d’avancement au Centre de Congrès Le Manège à Chambéry. Cet évènement a permis de présenter les résultats des expérimentations réalisées en 2018 et 2019, avec les différents partenaires du projet, sur la cascade de valorisations des déchets bois viticoles et les émissions de polluants particulaires et gazeux lors du brûlage à l’air libre de ces déchets.

Le séminaire, animé par les deux coordinateurs du projet, Christine Piot et Grégory Chatel, a rassemblé plus d’une centaine de participantes et participants dont des professionnels viticoles, des élues, des élus, des chercheuses, des chercheurs, des entreprises de valorisation de biomasse, des représentantes et représentants de Chambre d’Agriculture d’autres régions viticoles, des pôles de compétitivité et des associations.

Parmi les résultats majeurs présentés, il a été démontré le potentiel de valorisation chimique des sarments, souches et déchets de pépinières viticoles des cépages savoyards, via l’extraction de deux molécules d’intérêt (le resvératrol et la viniférine) par des procédés éco-compatibles. Ces deux molécules pourront par la suite être incorporées dans des cosmétiques, compléments alimentaires ou autres alicaments.

L’expérimentation sur la station de compostage industriel de Grand Chambéry, exploitée par SUEZ Organique, a conduit à des résultats encourageants sur l’incorporation des déchets bois viticoles dans le processus de fabrication de compost industriel. Les premières évaluations des facteurs d’émissions en particules fines par le brûlage à l’air libre des sarments de vigne (dans des conditions limitant les émissions : sarments très secs et conditions météorologiques estivales) conduisent à une estimation de 225 kg de particules fines émises par an lors du brûlage à l’air libre de 15% des déchets bois viticoles générés annuellement en Savoie Mont Blanc.

Les actions de communication réalisées en 2018-2019 ont également été présentées telle que l’opération « Un an avec VITIVALO » qui a permis de sensibiliser à la problématique des déchets viticoles les élèves de deux classes de primaire situées en Combe de Savoie.

Le séminaire a été marqué par le fort soutien de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, représenté par Hervé Brunelot, directeur Départemental des Territoires de la Savoie, pour la démarche de bioéconomie et d’économie circulaire engagée par le projet sur le territoire. Ce soutien a par ailleurs été exprimé par Lionel Mithieux, vice-président du Conseil Savoie Mont Blanc, Aloïs Chassot pour la Ville de Chambéry et Grand Chambéry, Nicolas Forestier, vice-président de l’Université Savoie Mont Blanc, Claude Deffaugt pour la Fondation USMB ou encore Rémy Saint-Germain qui représentait Béatrice Santais, présidente de la Communauté de Communes Cœur de Savoie.

D’autres partenaires essentiels du projet se sont exprimés sur les actions entreprises, comme la Préfecture (Frédéric Lanfrey, responsable de l’Unité Environnement et Cadre de Vie, DDT73), le Syndicat Régional des Vins de Savoie (Alexis Martinod, directeur) ou encore le Syndicat des Pépiniéristes Viticoles de Savoie (Christophe Raucaz, président).

Deux tables rondes ont fait intervenir d’autres régions viticoles (Émilie Adoir, Institut français de la Vigne et du Vin et Valérie Sevenier, Syndicat des Producteurs de plants et bois de vigne du Vaucluse) et des responsables d’entreprises (Christophe Dubois, ATMB, Philippe Brunet, Altimax et Jean-Louis Hofbauer, TRIALP) pour parler de responsabilité environnementale et de mécénat.

La soirée s’est clôturée par la présentation du bilan financier du projet ainsi que les budgets nécessaires à la poursuite des actions pour la deuxième phase du projet (2020-2022).

“Au total, plus de 400 k€ restent à mobiliser pour les futures actions, en répondant à des appels à projets publics mais également en mobilisant du mécénat d’entreprises via la Fondation USMB (www.fondation-usmb.fr/don-vitivalo/)”, rapportent les coordinateurs du projet VITIVALO.

L’événement a permis de mettre en connexion plusieurs nouveaux partenaires avec le projet, afin d’accélérer la mise en place de la filière sur le territoire. Suite à ce séminaire et grâce à l’implication de tous les partenaires, le « projet » VITIVALO entre dans sa phase 2, devenant un véritable programme de recherche multi-partenarial développé sur le territoire.

Le projet VITIVALO dans la presse

En savoir plus