Predic’trail ou l’application du LIBM pour révolutionner le trail

Publié le mar 12 Avr 2022 predictrail libm

Le laboratoire LIBM,  avec le chercheur Baptiste Morel, travaille actuellement sur le développement d’une application mobile permettant de limiter la fatigue des coureurs de trail tout en optimisant leurs performances et diminuant les risques de blessure.

Avec ce projet, Baptiste Morel a été lauréat du 10ème challenge Out of Labs organisé par la SATT Linksium.

UNE APPLICATION POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES TRAILERS

De nombreuses applications existent déjà pour aider les coureurs à optimiser leurs performances mais souvent elles ne sont pas adaptées au trail. Cette pratique comporte des spécificités telles que le dénivelé, l’impact de l’altitude sur les capacités du coureur et la technicité du terrain.

L’équipe du LIBM a analysé des milliers de données enregistrées par des trailers grâce à leurs montres connectées afin de développer une application d’accompagnement pour les coureurs. A l’heure actuelle, des modèles mathématiques et des algorithmes ont été développés au LIBM. Grâce au soutien de la SATT Linksium, dans le courant de l’année, la première version de l’application mobile intégrant ces modèles devrait voir le jour.

predictrail libm smartwatch

À l’automne 2022, un test grandeur nature sera effectué lors d’un trail durant laquelle l’application sera proposée aux participantes et participants. L’objectif est de mener une expérimentation en confrontant un groupe contrôle d’athlètes qui courront sans l’application et un autre groupe avec l’application afin de quantifier objectivement les bénéfices.

UN PROJET NÉ AU SEIN DU LIBM

Ce projet est né de recherches à l’interaction de deux propriétés musculaires fondamentales étudiées au sein du LIBM. La première est la notion de fatigue physique ressentie par un individu lors d’un effort et qui correspond à une diminution de ses capacités musculaires. La seconde concerne une caractéristique propre des muscles qui peuvent générer soit de la force soit de la vitesse mais non les deux simultanément.

Ces réflexions ont été appliquées au trail, une course d’endurance en pleine nature qui nécessite différentes compétences physiques. Quand le sentier monte, le coureur doit produire de la force mais courra moins vite, à l’inverse, quand il descend, la gravité aidant, le coureur se déplacera plus vite mais en produisant moins de force.

Dans certains sports comme le vélo, le matériel peut être réglé en temps réel pour s’adapter à l’environnement. Ainsi le cycliste peut changer son braquet, le rapport entre le pignon et le plateau, pour être toujours dans des conditions mécaniques optimales de force et de vitesse. Dans le cas de la course à pied, pas de chaine ni d’engrenage, le coureur devra s’adapter.

“Par exemple, s’il court en montée il faudra davantage forcer, comme si, en vélo, vous restiez sur le grand plateau dans un col. Les qualités physiques individuelles deviennent alors prépondérantes. Bien que trailers et marathoniens soient tout deux spécialistes d’endurance, vous ne verrez pas de marathonien remporter de trail, et vice versa”, déclare Baptiste Morel, chercheur au LIBM et porteur du projet.

predictrail libm smartwatch runner

L’idée du projet Predic’trail est d’analyser, lors d’entrainements, les profils physiques des sportives et sportifs (amateurs ou de haut niveau) à partir des informations GPS de leur téléphone ou de leur montre connectée. Les chercheurs ont créé un modèle mathématique des capacités de force, de vitesse et d’endurance et créé des algorithmes qui permettent d’adapter ce modèle à chaque coureur.

UNE APPLICATION BASÉE SUR LA VITESSE CRITIQUE

L’innovation de Predic’Trail repose sur le concept de vitesse critique. En dessous de cette vitesse il est possible de courir sans se fatiguer, au-delà, le muscle n’arrive plus à gérer les déchets chimiques produit lors de la contraction et le temps est compté. Ainsi le sportif peut courir en dessous de ce seuil de vitesse pendant des heures mais au-dessus, il se fatiguera en quelques minutes.

Lors d’un marathon, il est facile de rester en dessous de cette vitesse puisqu’il y a des meneurs d’allure qui courent de façon très régulière ou des applications smartphone indiquant le rythme à suivre. Ce n’est pas la même chose en trail puisque la vitesse critique pour un même individu varie selon le dénivelé, l’altitude ou la technicité du terrain.  Il faudrait donc un meneur d’allure individualisé. C’est le défi de Predic’trail avec le développement de son application. Une fois que les capacités du sportif sont analysées, il sera possible de déterminer sa vitesse critique pour chacune des portions du parcours et de lui indiquer en temps réel s’il la dépasse grâce au GPS. Le dispositif embarqué dans le téléphone ou la montre du coureur sous forme d’une application pourra aider le coureur à gérer leur allure, en temps réel, en donnant une alerte sous forme de  signal sonore ou vibration. Cet assistant personnel permettra d’éviter de se fatiguer prématurément, d’optimiser ses performances et de diminuer les risques de blessure ou d’abandon.

 predictrail libm foret

En savoir plus

Contact : Baptiste Morel, enseignant-chercheur au laboratoire LIBM