Soutenance de thèse

12 avril 2018 09:00 - 12 avril 2018 12:00

Le jeudi 12 avril 2018, Grace Amarachukwu Obaigbona, doctorante en sciences du langage spécialité didactique et linguistique au laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, Études Transfrontalières et Internationales (LLSETI), soutiendra sa thèse «L’intégration des multimédias (aspects pédagogiques, méthodologiques et technologiques) dans la didactique du FLE comme facteur de motivation chez les apprenants plurilingues de FLE au Nigeria».

La soutenance se tiendra à 9h, dans le bâtiment 13, salle 13107 sur le campus de Jacob-Bellecombette.

Résumé de la thèse

L’intégration des multimédias (aspects pédagogiques, méthodologiques et technologiques) dans la didactique du FLE comme facteur de motivation chez les apprenants plurilingues de FLE au Nigeria. Dans notre recherche, nous nous proposons d’étudier l’usage du multimédia comme facteur de motivation chez des apprenants plurilingues et dans l’enseignement du Français Langue Étrangère (FLE) au Nigeria, un pays en voie de développement. L’un des défis auxquels est confronté l’enseignement des langues étrangères au Nigeria est la situation linguistique générale des apprenants. Avec plus de 400 langues, Le Nigeria est connu pour son “extrême diversité linguistique” (Elugbe 1994:62). Dans l’enseignement et l’apprentissage du français, les enseignants et les étudiants sont confrontés à cette réalité multilingue mais aussi à d’autres facteurs négatifs tels que le nombre d’élèves par classe, leur hétérogénéité et souvent leur manque de motivation. Nous constatons que certaines technologies ont déjà été mises en place dans presque toutes les universités nigérianes. Dans tous les ministères, les gouvernements obligent les fonctionnaires à acquérir une connaissance de base en informatique. Dans toutes les villes, il existe des cybercafés et maintenant on peut même surfer chez soi. L’enseignement hybride est un dispositif qui associe l’apprentissage traditionnel en classe avec un apprentissage médiatisé par ordinateur (Graham, 2006:5). L’apprentissage d’une langue est une pratique sociale et culturelle totale, d’autant plus quand il intègre de nouvelles technologies qui favorisent une grande variété d’interactions sociales (Kern & Warschauer, 2000). Si une approche communicative est souhaitable alors il convient de s’intéresser aux possibilités qu’offre l’apprentissage hybride pour améliorer l’enseignement et l’apprentissage des langues au Nigeria. Pour la méthodologie de recherche et la collecte de données, nous avons utilisé un questionnaire qui a été envoyé aux enseignants et aux étudiants du FLE au Nigéria pour déterminer les différentes approches et méthodes dans l’enseignement et l’apprentissage du français langue étrangère au Nigeria. En conclusion, cette recherche présente les résultats d’une étude sur les motivations des enseignants et des apprenants nigérians pour l’apprentissage du français, avec ou sans recours à des dispositifs hybrides. Cependant, nous ne pouvons pas prétendre que les résultats que nous avons obtenus seront valables pour l’ensemble du pays (Nigéria). Mais il reste cependant important de noter que ces résultats faciliteront l’application de l’apprentissage hybride (blended learning) dans le système général d’enseignement et d’apprentissage du français langue étrangère dans le pays.