Entretien sur la nouvelle littérature espagnole : rencontre avec Mathias Enard, Prix Goncourt 2015, et l'écrivain et traducteur Robert Juan Cantavella

Publié le jeu 11 Fév 2016

Le Festival du premier roman de Chambéry œuvre depuis bientôt 30 ans pour la promotion et la diffusion de nouveaux auteurs francophones et européens. Pour valoriser cette démarche et l’ouverture sur les littératures européennes, sa 29e édition qui se déroulera du 26 au 29 mai 2016, sera aux couleurs de l’Espagne. De nombreuses rencontres, ateliers et expositions mettront à l’honneur la littérature espagnole, ses auteurs, ses artistes.

En avant-première de ces festivités, un rendez-vous exceptionnel est organisé à l’Université Savoie Mont Blanc : Mathias Enard, prix Goncourt 2015 et fin connaisseur de littérature contemporaine, s’entretiendra avec l’écrivain espagnol Robert Juan Cantavella, autour de la relève littéraire espagnole et de la traduction.

Martin Lombardo, lecteur d’espagnol à l’IAE Savoie Mont Blanc animera la rencontre, qui se déroulera le jeudi 3 mars 2016, sur le site de Jacob-Bellecombette.

LE FESTIVAL DU 1ER ROMAN

Chaque année, le Festival accueille 25 auteurs de premier roman francophones et européens, sélectionnés par les lecteurs. Pendant 4 jours, le Festival se décline en divers lieux à Chambéry où se déroulent des rencontres, tables rondes, ateliers de traduction, mais aussi lectures d’échanges épistolaires entre jeunes et auteurs, petits déjeuners littéraires,  spectacles, expositions et discussions à bâtons rompus avec les auteurs aux terrasses des cafés.

Le Festival propose au public une exploration de la littérature en train de s’écrire dans un esprit d’ouverture au croisement d’autres disciplines artistiques, lors de rendez-vous chaleureux et complices avec les auteurs, leurs œuvres, leur univers.

RENCONTRE AVEC LES AUTEURS

Enard-Mathias

Mathias Énard publie son premier ouvrage en 2003, intitulé “La Perfection du tir“, roman narratif d’un tireur embusqué durant une guerre civile et son obsession de la mort.  L’ouvrage est récompensé l’année suivante par le Prix des cinq continents de la francophonie, et Prix Edmée-de-La-Rochefoucauld. Il est aussi sélectionné au Festival du premier roman en 2004.

Après plusieurs ouvrages récompensés (Prix Décembre, le Prix Candide et le Prix du Livre Inter pour “Zone“, Prix Goncourt des lycéens 2010, et 25e Prix du livre en Poitou-Charentes & La Voix des lecteurs en 2012 pour le conte “Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants“, puis Prix de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire et premier prix Liste Goncourt : Le choix de l’Orient pour “Rue des voleurs“), Mathias Énard se voit récompensé du prestigieux Prix Goncourt en 2015 pour son roman “Boussole”, qui traite de la vision de l’Orient par l’Occident.

Juan-Cantavella

C’est à travers la traduction que se rencontrent Mathias Énard et Robert Juan Cantavella, puisque les deux écrivains ont mutuellement traduit certains de leurs ouvrages en français et en espagnol. Ainsi, Robert Juan Cantavella a adapté “Zone” et “Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants” dans sa langue natale, tandis que Mathias Énard transpose en français le recueil de nouvelles “Proust Fiction“. Le jeune écrivain espagnol est également l’auteur de 3 romans, “Otro” (2001), “El Dorado” (2008) et “Asesino cósmico” (2011).

À l’issue de la rencontre, la librairie Decitre proposera à la vente les ouvrages des deux auteurs.

EN SAVOIR PLUS

logo-festival-roman