« Femmes de Science de l’USMB » – Magali Rossi, chercheuse à EDYTEM

Publié le dim 3 Sep 2017

Magali Rossi, maître de conférences à l’UFR Sciences et Montagne, chercheuse au laboratoire Environnements, Dynamiques et Territoires de la Montagne (EDYTEM) et spécialiste en minéralogie et en géochimie

C’est l’attrait pour les sciences naturelles qui amène Magali Rossi à entamer ses études supérieures en classe préparatoire Biologie Chimie Physique Sciences de la Terre à Nice, où elle se découvre un intérêt grandissant pour les Sciences de la Terre. Elle poursuivra ses études en Sciences de la Terre à l’Université de Nice Sophia-Antipolis. À l’issue de son DEUG, elle est retenue pour intégrer l’École Normale Supérieure de Lyon au sein du magistère Rhône-Alpes-Auvergne des Sciences de la Terre, avec déjà l’idée de devenir enseignante-chercheuse. Au cours de ces trois ans, elle a l’occasion de satisfaire sa curiosité dans les diverses spécialités des géosciences.

Son goût du voyage et son intérêt pour les processus qui façonnent les montagnes la poussent à partir un semestre en échange ERASMUS à l’Université d’Uppsala, en Suède, pour s’y former à la glaciologie et à la géomorphologie. À son retour, elle intègre le DEA Mécanique des Milieux Géophysique et Environnement à Grenoble, afin d’effectuer un stage de 6 mois au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement. Ses diverses expériences de travaux sur le terrain et en laboratoire, au contact d’enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs, de chercheuses, chercheurs, de doctorantes et de doctorants de diverses spécialités lui donnent le goût de la recherche.

Face à l’impossibilité d’effectuer une recherche doctorale en glaciologie, elle retourne vers ses premières amours et effectue un doctorat en Sciences de la Terre et de l’Univers au Laboratoire de Géodynamique des Chaînes Alpines de Grenoble. Son sujet de thèse porte sur les transferts de matières liées aux circulations de fluides lors de la formation d’une chaîne de Montagne. Après avoir soutenu sa thèse en 2005, elle séjourne un an à Oslo en Norvège pour se former à la modélisation numérique. En 2007, elle rejoint l’Université Savoie Mont Blanc en tant que maître de conférences au Laboratoire Environnements Dynamiques et Territoires de la Montagne (EDYTEM). Enseignante-chercheuse en géologie, Magali s’épanouit à la fois auprès des étudiantes, étudiants et des collègues du laboratoire EDYTEM. Magali participe également aux oraux du concours G2E, qui sert notamment d’entrée à l’École Nationale Supérieure de Géologie de Nancy. Elle s’investit également avec beaucoup de plaisir à la vie de son laboratoire (responsable d’équipe), de l’université (membre élu du CR et du CAC), et de la ComUE Université Grenoble Alpes (membre élu du CAC), ainsi qu’au niveau national au sein du CNU 35 (membre élu).

Spécialiste des interactions fluides-roches, le travail de Magali combine observations et relevés de terrain, pétrographie, minéralogie, et géochimie. Ses travaux de recherche portent sur la caractérisation et la compréhension des échanges d’éléments chimiques lorsqu’une roche est traversée par de l’eau chaude et minéralisée. Ces problématiques permettent à Magali de mener aussi bien des recherches fondamentales (échelle et processus liés à la circulation de fluides lors de la formation d’une chaîne de montagne), que des recherches appliquées. Ainsi, si depuis quelques années Magali s’intéresse à la formation de certains gisements de métaux (Maroc, Iran), elle s’intéresse également aux problématiques environnementales et cherche à déterminer les processus de contamination liés à l’exploitation de ces mêmes métaux.

En savoir plus