Le défi “Que fait ma commune avec 1000 euros ?” remporte le hackathon USMB/ DDFiP

Publié le mar 26 Nov 2019

Dans le cadre de la semaine de l’innovation publique, l’Université Savoie Mont Blanc et les Directions départementales des finances publiques (DDFip) de Savoie et de Haute-Savoie organisaient les 28 et 29 novembre 2019 sur le campus du Bourget-du-Lac un hackathon dédié à la valorisation des données financières publiques dans le secteur public local.

Onze défis étaient proposés aux équipes, sur des thèmes variés ” Que fait ma commune avec 1000 € ?”, “Ressources fiscales et richesse des territoires”, “Fiscalité locale : base, taux et produits”, “Spécificités financières des communes support de stations de ski”,”Coût des piscines pour les communes/agglos”, “Ressources et résultats comparés des universités” ou encore “Ressources fiscales et richesse des territoires”.

L’objectif était de proposer, à l’issue des deux jours, des solutions pour exploiter et analyser facilement les données publiques financières au regard de ces défis. Concrètement ils devaient avoir réalisé des « livrables », interfaces ou « applis », qui soient utiles aux collectivités locales dans leur fonctionnement quotidien.

Les équipes mixaient des étudiantes et étudiants de différentes formations associés à des expertes et experts travaillant pour l’État (finances publiques, préfecture) ou les collectivités locales.

À l’issue des deux jours de travail, les équipes ont fait une restitution de leurs travaux devant le jury et leurs camarades. Chaque équipe avait 150 secondes pour présenter ses résultats.

Trois prix décernés

Après délibérations, le jury constitué d’enseignantes, d’enseignants et de professionnels des finances publiques a établi un classement des trois premières équipes.

  • 1er prix : Visite de Bercy et rencontre avec les équipes travaillant sur la Data

Groupe 13, défi : “Que fait ma commune avec 1000 euros?”
Méline OUMEDJKANE,  Anne MARIANI,  Ronan HOU,  Quentin CODELUPI.

  • 2e prix : Sac à dos USMB

Groupe 15, défi : “Les spécificités financières des communes support de stations de ski”
Arthur RIBOLZI, Alexandre MENDES,  Samuel PINEAU, Maxime LONDECHAL.

  • 3e prix : Sweat-shirt USMB

Groupe 12, défi  : “Mieux connaître les collectivités”
Élisa MARGERAND,  Antonin GUILLAUME, Tom GALLOT,  Benjamin DUCHADEUIL.

Pour la remise des prix, le président de l’Université Denis VARASCHIN était présent aux côtés de Louis LAUGIER, préfet de Savoie.

À noter aussi la présence de Yannick GIRAULT, directeur du Service à compétence nationale Cap’ Numérique qui était également dans le jury, Jean-Michel BLANCHARD, Directeur départemental des finances publique de la Savoie et  Joël PRIMARD, maire de Saint-Genix-les-Villages, étaient également présents. Tous ont souligné l’investissement des étudiantes et étudiants et la qualité de leurs travaux. Le préfet a même donné un cas concret où les travaux réalisés auraient pu lui servir, évoquant le cas d’une commune souhaitant à tout prix une piscine sur son territoire, sans réaliser les coûts induits par une telle réalisation.

“J’ai maintenant 67 conseillers”, a conclu en souriant le préfet, avant d’inviter les étudiantes et étudiants à une visite de la préfecture, pour qu’ils puissent mieux comprendre le rôle de la représentation de l’État sur le territoire.

Qu’est-ce qu’un hackathon ?

Hackathon est un mot-valise composé de « hack » et de « marathon ». Le « hack » est pour le côté « recherche », les participantes et participants étant invités à trouver des solutions non forcément attendues en empruntant des chemins parfois non conventionnels, l’idée principale étant d’innover.

Les « Open Data Camps » ou « hackathons » sont des journées de travail collaboratives, ouvertes à tous, qui rassemblent administrations, innovateurs et représentants de la société civile pour travailler sur les données, collaborer pour résoudre ensemble des problèmes ou développer des projets et des outils innovants. Ils sont l’occasion de créer un lien privilégié avec une communauté d’utilisateurs.

Des données publiques qui s’ouvrent

Pour mémoire, la loi Lemaire pour une République Numérique (2016) pose le principe de l’ouverture par défaut des données des administrations publiques et prévoit à partir de 2018 la publication progressive des principaux documents administratifs. Les ministères économiques et financiers mettent ainsi à disposition du public 367 jeux de données. L’enjeu est de rendre ces données lisibles et visibles, de valoriser l’information financière dans le secteur public local au service des territoires, des élus locaux et fonctionnaires territoriaux.

Pour les étudiantes et étudiants, ce hackathon a aussi été aussi l’occasion de se confronter à des cas pratiques concrets, et découvrir les métiers des finances publiques et du secteur public local.

Les formations universitaires représentées :

En savoir plus

Contacts :