Une 1re rencontre pour la création d’un réseau d’experts autour de l’EUR SOLAR ACADEMY de l’USMB

Publié le mar 17 Déc 2019

25 experts de 9 pays (Allemagne, Australie, Canada, Chine, Danemark, France, Italie, Norvège, Suède), et membres de la « Task 63 » se sont réunis,  à la fin de l’année 2019, pour une première réunion lancement de la “Task 63 ” (“Tâche 63”). Accueillie par le Laboratoire d’Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement (LOCIE) de l’Université Savoie Mont Blanc, dans les locaux de l’Institut National de l’Énergie Solaire (INES) sur le campus du Bourget-du-Lac, cette rencontre amorce la création d’un réseau d’experts autour de l’École Universitaire de Recherche (EUR) SOLAR ACADEMY de l’Université Savoie Mont Blanc (USMB).

La “Task 63”, quésako ?

La “Task 63” (ou “tâche 63”) traite des questions relatives à l’énergie solaire liées à l’urbanisme, et plus précisément aux nouveaux développements de quartier et à la rénovation et aménagement de quartiers existants.

L’objectif principal de la tâche 63 est d’aider les promoteurs, les propriétaires / associations, les architectes, les urbanistes, les municipalités, les institutions et autres acteurs clés à créer des quartiers solaires propices à un accès solaire à long terme pour la production d’énergie mais aussi l’éclairage naturel des bâtiments et des abords extérieurs, créant des environnements durables et sains.

La “tâche 63” nécessitera un dialogue et une coopération avec les principaux acteurs de la planification de quartier dans chaque pays participant. Cette coopération permet d’identifier les obstacles et de tester des stratégies, des méthodes et des outils pour obtenir des informations en retour sur les besoins en développement. Les collaborations locales au sein des municipalités constituent un élément important qui complète la coopération internationale au sein de cette “task” et relie les experts à la pratique et à la mise en œuvre dans chaque pays.

L’énergie solaire pour de nouveaux développements de quartier, la rénovation et l’aménagement de quartiers existants

Les quartiers solaires sont de plus en plus importants. La planification des quartiers qui traitent de la génération d’énergie renouvelable permettra de mettre en œuvre ou de préparer les technologies d’énergie solaire thermique et photovoltaïque, ainsi que de créer un accès à la lumière du jour et au soleil pour créer des environnements urbains plus sains. Les quartiers solaires créent également des environnements qui sont autonomes en énergie (ressources) et résilients aux fluctuations des prix de l’énergie ou à la dépendance vis-à-vis des importations d’énergie – aidant les villes et les villages à l’avenir.

Un quartier est défini comme un groupe de bâtiments, un quartier / district. Il s’agit d’une zone géographique spécifique, définie dans l’espace, comprenant souvent différents types de bâtiments et de fonctions, d’espaces ouverts et d’infrastructures. Il peut faire partie d’une grande ville ou d’un village plus petit, d’une zone urbaine, d’un développement rural ou représenter une communauté isolée. En outre, il peut être connecté à un réseau de chauffage / refroidissement urbain ou à l’extérieur de celui-ci, ce qui pose des problèmes très différents en matière de conditions limites.

La “tâche 63” est portée par l’Agence Internationale de l’Énergie . Les objectifs de cette première réunion de travail étaient de rencontrer des experts pour :

  • Établir un réseau,
  • Développer plus avant le plan de travail par sous-tâche et contributions prévues,
  • Initier les premières activités dans chaque sous-tâche,
  • Identifier les mesures à prendre jusqu’à la prochaine rencontre du réseau.

La deuxième réunion de travail de la “Task 63” est prévue du 10 au 12 mars 2020 en Europe.

En savoir plus