Top départ de la 3e promotion de projets PITON !

Publié le mer 3 Mar 2021

La 3e promotion de projets PITON La Grande Voie de l’université Savoie Mont Blanc (USMB) a été lancée lundi 15 février dernier avec le PITON Kick-Off. Cet événement, dédié à la cohésion d’équipe, marque le début des projets. Cette promotion rassemble 9 projets La Grande Voie, c’est-à-dire des projets de 5 à 6 mois (mi-février à juillet voire août) avec 32 étudiantes et étudiants, issus de différentes formations, sélectionnés par les entreprises. Ces étudiantes et étudiants effectuent ensuite leur stage, souvent celui de fin d’étude, dans le cadre d’un projet PITON.

Du porteur de projet à la grande entreprise

La promotion PITON 2021 reflète la diversité des acteurs auxquels PITON s’adresse. Les projets sont portés à la fois par des acteurs publics et des acteurs privés, dans des secteurs d’activités variés : sports outdoor, confort d’habitat, hygiène de l’habitat, sous-traitance automobile, santé, ingénierie de l’eau.

Derrière ces 9 projets, ce sont 8 entreprises ou structures publiques des deux Savoie qui innovent et vont bénéficier de l’inventivité et de l’enthousiasme des étudiantes et étudiants de l’USMB pour concrétiser leur projet dans un cadre propice à l’innovation et à la créativité.
Il s’agit de :

  • Bosch, à Marignier, qui porte un projet de réflexion stratégique sur la diversification des activités dans le développement durable du site Bosch de Marignier. Trois étudiants sont sélectionnés pour participer au projet : deux en 2ème année de master marketing, un en 1ère année de master en finance.
  • Centre hospitalier métropole Savoie, à Chambéry, dont le projet consiste à développer l’activité de son centre d’enseignement par simulation Hopsim®. Trois étudiants travaillent sur ce projet : un en 2ème année de master LEA Internationalisation des Organisations, une en 2e année de DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet, un en 2ème année de master Analyse et Développement de l’Entreprise (Audit et Conseil)
  • Hydrétudes, à Argonay, qui porte le projet d’améliorer son outil MESRI, un modèle événementiel spatialisé. Il permet à partir du Modèle Numérique de Terrain (MNT) et des pluies tombées sur le territoire, d’estimer les débits à l’exutoire d’un bassin versant. L’objectif est de pouvoir anticiper les événements climatiques et d’effectuer les aménagements préventifs nécessaires. Trois étudiants vont travailler sur ce projet : un en 2ème année de master Tourisme, Montagne et Territoire, un en 2ème année de master Électronique énergie électrique, un en licence Langues Étrangères Appliquées au commerce International.
  • Samaya, à Annecy-le-Vieux, qui souhaite développer la tente en conditions extrêmes (altitude, froid, neige, vent). Quatre étudiants vont l’aider dans ce projet : un étudiant ingénieur de 5e année en textile, deux autres en matériaux et enfin une en génie industriel – ingénierie de produits.
  • Salomon, à Epagny-Metz-Tessy, dont le projet consiste à concevoir et prototyper une chaussure de running dans le respect des engagements de l’entreprise en matière de RSE, en particulier d’économie circulaire. Cinq étudiants travaillent sur le projet : deux en 2ème année de master Sciences et techniques appliquées aux activités physiques et sportives (STAPS), une étudiante ingénieur de 5e année en mécanique et matériaux – matériaux composites, un en 2ème année de master en design, une en 2ème année de master marketing.
  • Savoy Désinfection Environnement (SDE), à Aix-les-Bains, qui souhaite développer et concevoir des systèmes innovants et écologiques dans le traitement des punaises de lit. Trois étudiants pour travailler sur son projet : deux master 2 Advanced Mechatronics, un étudiant ingénieur de 5e année en mécanique et matériaux – mécatronique.
  • Somfy, à Cluses, dont le projet consiste à développer une solution d’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments et du confort des utilisateurs (confort d’été, qualité d’air), avec une approche RSE. Quatre étudiantes participent au projet : une en 2ème année de master en finance, une en 2ème année de master marketing, une étudiante en 5e année année ingénieur mécanique et matériaux – mécatronique., une étudiante en 2ème année de master génie civil.
  • La Ville et l’Agglomération de Chambéry, dont le projet est de développer un prototype de borne numérique à destination des usagers souhaitant réaliser leurs démarches administratives. Quatre étudiants font partie de l’équipe projet : une en 2ème année de master Sociologie et sciences sociales appliquées aux métiers des études et de l’enquête (SSAMEE), un en 1ère année de master ergonomie socio-cognitive des systèmes intelligents, un en 2ème année de master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS), un en 2e année DUT informatique.

Pour 3 de ces entreprises (Bosch, Somfy et Salomon), c’est la 2e fois qu’elles font appel au dispositif, voire la 3e pour Salomon.


PrimeParc, un projet porté par un étudiant-entrepreneur

Le projet PrimeParc constitue le 9e projet de la promotion PITON 2021. Il est porté par Lucas Douchin, un étudiant de l’USMB, lauréat du 1er appel à projet PITON et Fondation USMB. C’est l’une des nouveautés des projets 2021. Cet appel à projet, lancé fin avril 2020, finance l’accompagnement à la création ou au développement d’un projet d’entreprise porté par une étudiante ou un étudiant de l’USMB. Début juillet 2020, à l’issue de l’étude du dossier de candidature et d’un oral de présentation des 4 candidats de 2020, le jury, constitué de la Fondation USMB, de l’Incubateur étudiant Savoie Technolac by Chambéry Grand Lac et de PITON, a sélectionné le projet PrimeParc. Le projet de PrimeParc repose sur le développement d’un système innovant de portage. Trois étudiants vont épauler Lucas : une en 2ème année de master LEA Internationalisation des Organisations, un en 2ème année de master STAPS, une en licence professionnelle Métiers de la mode parcours Outdoor softgoods design & development.

Le PITON Kick-Off pour marquer le début des projets

Cette année, du fait du contexte sanitaire, cet événement était organisé en ligne et sur une seule journée.

“Même si la formule a changé, l’objectif est resté identique : permettre aux étudiants et aux chefs de projet des entreprises de faire connaissance, de “briser la glace”, et d’initier la cohésion d’équipe, tout cela dans une ambiance détendue. Passer du temps sur la cohésion d’équipe pour créer des bases solides”, explique Virginie Fleury, en charge de l’animation et de la coordination du dispositif PITON sur le campus d’Annecy de l’USMB.

Passer du temps sur la cohésion d’équipe pour créer des bases solides

Les étudiantes et étudiants sont issus de cursus différents. Ils ne se connaissent pas et ne connaissent pas encore leur chef de projet entreprise.

“Ils vont travailler ensemble durant 5 à 6 mois sur des projets ambitieux… et le temps file ! S’assurer d’initier une bonne cohésion d’équipe, c’est donner toutes les chances aux équipes de bien fonctionner ensemble et cela rapidement. Le partage de souvenirs, d’émotions et de rire crée un lien fort entre les coéquipiers. Ils prennent le temps de réfléchir ensemble au fonctionnement de l’équipe pour les prochains mois”, souligne Brice Cotelle, en charge de l’animation et de la coordination du dispositif PITON pour les campus USMB en Savoie.

Cette journée se présente ainsi comme un solide atout pour débuter le projet sur de bonnes bases.

Des activités de réflexion et de détente

Le matin, les étudiantes et étudiants ont réalisé leur portrait créatif et celui de leur équipe. Chacun d’eux a ensuite partagé une expérience réussie dans la gestion ou la participation d’un projet collectif, qu’il soit personnel, professionnel ou académique. Cela leur a permis d’identifier et de collecter les forces et les réussites de chacun. Rassembler ces forces et ces réussites individuelles a construit solidement les fondations de chaque équipe. Les étudiants sont passés du “je” par leur expérience respective au “nous” par la construction des bases de l’équipe. Cette démarche a été poursuivie et approfondie l’après-midi avec les représentants des entreprises afin de combiner les forces des étudiants à celles de l’entreprise.

La journée a été entrecoupée de retours d’expériences sur les projets PITON 2019 et PITON 2020 en matière de pilotage de projet, de communication au sein de l’équipe projet, de communication sur le projet au sein des structures, de l’équipe projet vers l’extérieur en quelque sorte, et de posture des étudiants.

Ce partage de bonnes pratiques et d’écueils vise à permettre aux étudiantes et étudiants de gagner en efficacité et aussi de prendre pleinement leur place en tant qu’équipe projet.

“L’escape game virtuel, prévu l’après-midi avec Diverty Event, a vraiment permis à chacun d’intégrer l’importance de la communication au sein d’une équipe pour avancer. Car, sans communication, sans échange, il est impossible de résoudre les énigmes d’un escape game ! C’est la même chose pour un projet. Et que dire du rire et du partage d’émotions positives qui aident à créer le sentiment de cohésion d’équipe !”, témoigne Virginie Fleury.

En savoir plus

Les photos utilisées dans cette article ont été réalisées lors des précédentes éditions, avant la crise sanitaire du covid-19.