« Femmes de Science de l’USMB » – Lara Perrin, chercheuse au LEPMI

Publié le lun 4 Sep 2017

Lara Perrin, maître de conférences à l’IUT de Chambéry, chercheuse au Laboratoire d’Électrochimie et de Physicochimie des Matériaux et des Interfaces (LEPMI) et spécialiste en chimie des polymères et photovoltaïque

C’est tout d’abord une fascination pour les sciences en général qui amène Lara Perrin à débuter ses études supérieures en classe préparatoire à Nancy. Elle s’y découvre un intérêt grandissant pour la chimie et choisit de se spécialiser en chimie des matériaux à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand. C’est au cours de ce cursus ingénieur que son attrait pour la recherche se développe au contact de plusieurs chercheuses, chercheurs, enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs, à l’occasion de projets d’études et lors de stages (notamment à l’Institut de Chimie Appliquée de Changchun en Chine, et au centre de recherche de Kodak Industrie à Chalon-sur-Saône). Elle poursuit alors naturellement en DEA de Chimie option Matériaux organiques, puis en thèse de doctorat en Chimie organique.

Passionnée par les thématiques alliant challenges technologiques et respect de l’environnement, elle choisit un sujet de thèse orienté vers l’application photovoltaïque organique à l’Université d’Angers. Après avoir soutenu sa thèse en 2003, elle a la chance de continuer son tour de France en passant par Marseille, Montpellier, puis Lyon sur un poste d’attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) et de deux post-doctorats. Ces expériences lui permettent de découvrir d’autres thématiques comme, par exemple, les membranes polymères nano-structurées pour des applications dans le traitement de l’eau.

En 2006, elle rejoint l’Université de Savoie Mont Blanc en tant que Maître de conférences au Laboratoire d’Électrochimie et de Physicochimie des Matériaux et des Interfaces (LEPMI). Enseignante-chercheuse en matériaux, Lara s’épanouit à la fois auprès de ses étudiantes et étudiants (DUT Science et Génie de Matériaux (SGM), Licence professionnelle Polymères pour la transition énergétique, Master Synthèse, Outils, Réactivité en Chimie pour l’Environnement, et au sein de l’équipe de recherche « Matériaux organiques à propriétés spécifiques » du LEPMI à l’Institut National de l’Énergie Solaire.

Elle participe également avec beaucoup de plaisir à la vie universitaire en temps que responsable des projets de fin d’étude pour les étudiants du DUT SGM, membre élu de plusieurs comités et conseils (Conseil d’Administration de l’IUT de Chambéry, Conseil du Laboratoire LEPMI, Conseil Académique de la ComUE Université Grenoble Alpes, ainsi qu’à sa Commission Recherche). Spécialiste en chimie des matériaux ayant des propriétés spécifiques, le travail de Lara combine chimie organique, physico-chimie et physique. Cette approche transverse lui permet de modeler, interroger et comprendre la matière à l’échelle nanoscopique.

Lara est totalement engagée dans une démarche de développement durable. Dans cette optique, elle s’investit fortement dans ses activités de recherche, car son travail d’aujourd’hui façonnera la société de demain à travers la mise en place de solutions pour produire et transporter (smart grid) une énergie propre et sans limite. Depuis plusieurs années, son travail de recherche s’oriente sur les futures générations de cellules solaires photovoltaïques. Après avoir travaillé sur des cellules à base de molécules organiques « pérylènes » lors de son doctorat, elle développe actuellement de nouveaux matériaux et procédés cette fois-ci à base de polymères photoactifs. Et, toujours à l’affut des récentes découvertes, elle s’initie maintenant à une toute nouvelle génération photovoltaïque ouvrant la voie à de très hauts rendements : les cellules pérovskites.

En savoir plus