« Femmes de Science de l’USMB » – Pascale Balland, chercheuse au SYMME

Publié le mar 5 Sep 2017

Pascale Balland, professeure des universités à l’IUT d’Annecy, chercheuse au laboratoire des Systèmes et Matériaux pour la Mécatronique (SYMME) et spécialiste en mécanique et matériaux

Pascale Balland, après deux années de classes préparatoires à Dijon, intègre l’École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique (ENSEM) à Nancy. Lors du tronc commun de la première année, elle y approfondit ses connaissances en mécanique des solides et en mécanique des fluides mais aussi en électricité et en informatique. Ce cursus ingénieur est couplé en dernière année avec un DEA en Énergétique et Mécanique : c’est l’occasion de découvrir le monde de la recherche et d’y prendre goût. Elle effectue son stage de fin d’études à Bruxelles chez Solvay en collaboration avec le laboratoire LEMTA de Nancy et confirme sa volonté à rester dans ce monde passionnant. Une opportunité de thèse entre ce laboratoire et l’Institut Français du Pétrole se présente et elle la saisit. En parallèle, son goût pour l’enseignement se confirme lors de trois années de monitorat à l’IUT d’Épinal.

Après avoir soutenu son doctorat sur la modélisation du comportement des polymères en service, elle passe par l’INSA de Lyon comme attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) avec des travaux toujours sur les polymères mais avec des modèles plus proches de la physique de leur déformation. Pascale Balland arrive en 1999 à l’Université Savoie Mont Blanc comme ATER avant d’obtenir, en 2000, un poste de maître de conférences à l’école d’ingénieurs ESIA (devenue Polytech Annecy-Chambéry) et au laboratoire Lméca (devenu SYMME). Pascale Balland enseigne principalement la mécanique et la science des matériaux à l’IUT d’Annecy en DUT Génie Mécanique et Productique et à l’école d’ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry. Sa volonté de faire découvrir le monde de la recherche aux étudiantes et étudiants se concrétise avec un encadrement régulier d’étudiantes et étudiants de tout niveau : stage de 3ème, IUT, ingénieur, doctorant, post-doctorant. Elle s’est toujours impliquée dans la vie des structures qui l’entourent :

  • au laboratoire en tant que responsable de groupe, déléguée aux ressources humaines, membre du Conseil de laboratoire et membre du comité qualité de vie au travail ;
  • dans la formation en tant que responsable pédagogique d’une année de la filière ingénieur Mécanique Productique en alternance et chargée de la Validation des acquis de l’expérience (VAE) de l’école d’ingénieurs ;
  • à l’Université Savoie Mont Blanc en tant que membre du Conseil d’administration, chargée de mission VAE-VAPP et chargée de mission Culture scientifique et technique.

Ses activités de recherche à la fois académiques et appliquées s’articulent autour de la compréhension de la déformation des matériaux pour mieux les mettre en forme. Cela passe en général par 3 étapes : le développement de machines spécifiques pour « torturer » la matière, la modélisation thermomécanique du comportement ainsi observé et la simulation numérique du procédé de mise en forme en produit final. Cette recherche est très souvent menée en partenariat avec des entreprises. Depuis quelques années, une nouvelle orientation est prise avec l’étude de produits de plus en plus mécatroniques et donc avec la prise en compte d’autres couplages multi-physiques.

En savoir plus