“Smart Green Villlage”, projet étudiant de Polytech Annecy-Chambéry, récompensé au Prix de l’Ingénierie du Futur

Publié le jeu 28 Nov 2019

“Envie d’agir pour la planète ? Inventez des solutions technologiques qui répondent à l’urgence climatique !” La thématique du Prix de l’Ingénierie du Futur 2019 à peine posée, Serge N’da Kra, Julien Dassing, Michel Ibarrondau et Koffi N-Guessan, élèves-ingénieurs à Polytech Annecy-Chambéry, se mettent à plancher. Leur idée : Smart Green Villlage, un modèle d’éco-village africain qui permet aux habitants de s’adapter au réchauffement climatique.

Sélectionné quelques mois plus tard en finale du Prix de l’ingénierie du futur, organisé par le Syntec Ingenierie, le ministère de l’Économie et des finances et le ministère de la Transition écologique et solidaire, Smart Green Village décroche le Prix du public en récoltant 40 % des voix. Serge, Julien, Michel et Koffi recevront leur trophée quelques jours plus tard lors du salon Meet’ingé à Paris, aux côtés des 3 autres équipes d’étudiants récompensés, issus d’UTC, des Arts et Métier ParisTech et de Centrale Supélec.

RÉPONDRE À L’URGENCE CLIMATIQUE EN AFRIQUE

C’est sur cette problématique que décident de travailler nos 4 étudiants en 5e année de formation Environnement Bâtiment Energie.  Après plusieurs mois de travail, et avec le soutien et l’expertise de Benoit Stutz, chercheur au Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement (LOCIE), le projet prend forme.

Smart Green Village est un modèle d’éco-village africain qui permet aux habitants de s’adapter au réchauffement climatique. Il a pour objectif de leur donner les moyens de vivre sur place en autonomie, afin de limiter les flux migratoires continentaux. Il est construit sur 3 axes : l’énergie, la conservation des denrées alimentaires et enfin le déplacement des personnes. L’accès à l’énergie se fait uniquement via des ressources renouvelables, principalement l’énergie solaire. La conservation des denrées alimentaires est réalisée grâce à la production de froid dans un local à faible énergie grise, construit avec des matériaux locaux. Enfin, les transports sont effectués avec des vélos à assistance électrique, non émetteurs de gaz à effet de serre, et à coût très compétitif », explique Serge, à la fois étudiant à Polytech Annecy-Chambéry et à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement – 2IE à Ouagadougou, pour obtenir un double diplôme en partenariat avec le Burkina Faso.

Avec ce projet innovant, Serge, Julien, Michel et Koffi souhaitent apporter leur contribution à la lutte contre le réchauffement climatique, une thématique au cœur des préoccupations politiques dans plusieurs pays et qui réunit aujourd’hui les scientifiques, chercheurs et professionnels du monde de l’ingénierie.

“L’énergie fait partie de notre domaine de compétence. La formation ingénieur Polytech nous a équipés de solides bases pour, non seulement comprendre les enjeux de cette problématique, mais également être innovants dans un monde en perpétuelle évolution. Nous croyons qu’en agissant localement et proposant des solutions adaptées aux réalités et aux ressources des zones où elles sont implantées, elles pourront susciter l’intérêt général et être facilement mises en œuvre.” ajoute Serge.

Étape suivante : construire un réseau de partenaires, en vue de mettre en oeuvre ce projet sur une zone pilote, puis l’étendre à plus grande échelle dans les années à venir. Pour cela, l’équipe Smart Green Village pourra compter sur les compétences managériales et le réseau professionnel de plusieurs de ces membres, notamment celui de Koffi N-Guessan, récemment nommé Jeune Ambassadeur de Chambéry. L’élève-ingénieur ivoirien souhaite monter un partenariat avec les acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour réussir à obtenir le matériel dont le projet aurait besoin, et y développer son idée de tricycle solaire électrique doté d’un système de réfrigération embarqué.

En savoir plus