« Femmes de Science de l’USMB » – Frédérique Hintzy, chercheuse au LIBM

Publié le mar 5 Sep 2017

Frédérique Hintzy, maître de conférences à l’UFR Sciences et Montagne, chercheuse au Laboratoire Inter-universitaire de Biologie de la Motricité (LIBM) et spécialiste en biomécanique

Frédérique Hintzy découvre sa vocation pour l’enseignement et la recherche dès sa 1ère année d’études dans l’enseignement supérieur en licence Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à Besançon. C’est lors d’un cours magistral que son enseignant d’anatomie fonctionnelle lui transmet le goût de l’enseignement et du partage des connaissances. Elle enchaîne alors un parcours sans faute : un master STAPS en Conditions de la pratique sportive, option Approche biologique à Besançon suivi d’un doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé, spécialisation STAPS à l’Université de Franche-Comté pour lequel elle obtient une mention très honorable avec les félicitations du jury .

En 1999, elle débute en tant qu’attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’Université de Franche-Comté puis rejoint l’Université Savoie Mont Blanc en 2001 en tant qu’enseignante contractuelle et, depuis 2003, comme maître de conférences au département STAPS de l’UFR SceM.  Elle est également chercheuse au Laboratoire Inter-universitaire de Biologie de la Motricité (LIBM). Spécialiste de la biomécanique, c’est-à-dire de l’analyse des fonctions mécaniques et musculaires du corps humain au repos ou en mouvement, elle s’attache à comprendre le fonctionnement du corps humain, sa complexité, sa faiblesse mais également sa force. Elle s’intéresse à la façon dont pourraient être optimisés ses mouvements, soit en aidant l’homme (l’entraîner, lui apprendre un nouveau geste, une nouvelle posture, etc.) soit en modifiant son environnement ou encore l’équipement qu’il utilise (interface homme – matériel). Elle s’intéresse à tout type de sujets et de profils :

  • les sportives et sportifs de haut niveau : pour les amener à gagner une compétition en leur proposant une évolution de technique ;
  • les enfants : en étudiant par exemple une nouvelle configuration de sacs plus ergonomiques à porter ;
  • les skieuses et skieurs : en développant des outils des mesure originaux utilisables sur le terrain ;
  • les personnes âgées : pour éviter les chutes ;
  • etc.

Ses recherches ont donc pour principal objectif de comprendre le corps humain afin de développer des techniques et des équipements améliorant le bien-être et les performances.

Responsable du master mention STAPS et responsable de stages des étudiantes et étudiants de 2e année de master, l’Université Savoie Mont Blanc lui a offert la possibilité de créer intégralement un master, sur une mention originale, ce qui a constitué un véritable challenge. De plus, l’USMB lui permet d’appliquer ses recherches à la montagne et aux sports de montagne au sein du LIBM. Elle participe également à de nombreux événements qu’elle anime ou dirige parfois, comme le Raid innovation (mis en place depuis 2013) ou la Semaine Emploi & Entreprise. Elle intervient également dans les autres formations universitaires et dans les lycées. Enfin, elle est correspondante valorisation du laboratoire LIBM, car la création du savoir et son transfert vers les autres est, pour elle, un paramètre essentiel. Ce transfert, elle l’impulse aussi bien vers la collectivité internationale (publication, congrès), que vers le monde socio-économique (transfert et partenariats industriels), ou vers les étudiantes, étudiants, les doctorantes et les doctorants.

En savoir plus