« Femmes de Science de l’USMB » – Ghislaine Chabert, chercheuse au LLSETI

Publié le mar 5 Sep 2017

Ghislaine Chabert, maître de conférences à l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines, chercheuse au laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, Études Transfrontalières et Internationales (LLSETI) et spécialiste en sciences de la communication

Le travail de recherche de Ghislaine Chabert s’inscrit dans les thématiques relevant des usages des technologies de l’information et de la communication et des modes de communication par l’image et le numérique. D’une thèse sur la réception et les pratiques numériques télévisuelles aux derniers travaux sur la perception de la réalité virtuelle, elle se consacre à l’étude de la communication médiatisée du point de vue de ses usages. Après une maîtrise d’études audiovisuelles et cinématographiques à l’Université Lumière Lyon 2, elle s’est tournée en DEA vers les sciences de l’information et de la communication (SIC) à l’Université Bordeaux 3 pour y travailler dans le champ de la sociologie des usages. Suite à sa thèse sur le rapport à la télévision numérique, soutenue en 1999 dans la même université, Ghislaine Chabert sera deux ans attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), à Montbéliard puis à Dijon, dans les formations alors émergentes sur le numérique au sein des IUT.

En 2000, elle rejoint l’Université Savoie Mont Blanc comme maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, pour l’ouverture du département SERECOM à l’IUT de Chambéry. Son parcours au sein de différentes structures et différents sites de l’université a suivi le développement des formations et des recherches liées à l’image, à la communication et au numérique à l’USMB. En 2012, l’équipe du département communication & hypermédia, qu’elle a rejoint à Annecy, lui confie la direction du département, avec pour mission l’ouverture progressive de la licence Information-communication (infocom) sur le site de Jacob-Bellecombette. Elle travaille donc avec l’équipe et l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines à la nouvelle offre de formation qui aboutira au portail « arts, lettres, communication » en licence, puis au master Création Numérique en 2016.

Avec d’autres collègues des disciplines infocom et sciences de l’art, Ghislaine Chabert a cofondé en 2005 le groupe G-SICA, groupe de recherche inter-laboratoires et interdisciplinaire sur l’image, la communication et les arts numériques. Elle coordonne actuellement l’axe de recherche interdisciplinaire « texte, image et arts numériques » au sein du laboratoire LLSETI pour faire converger des travaux sur les relations texte/image et sur des dispositifs artistiques ou communicationnels de différentes natures. Sa participation à des réseaux internationaux l’ont amené à mobiliser les apports du multi sensoriel et de l’émotionnel pour comprendre ces dispositifs et les pratiques numériques qu’ils favorisent. Elle tente de saisir cet objet de recherche qu’est l’écran, son sens et sa perception en croisant différents modes d’explorations, terrains et disciplines, notamment l’anthropologie visuelle et les Visual methods.

Elle a soutenu son HDR en décembre 2014 sur « les usages des écrans, vers une anthropologie visuelle de l’expérience de l’écran » à l’Université Montaigne Bordeaux 3 et dirige des doctorantes et doctorants sur ces thématiques de recherche. Investie à plusieurs reprises dans différentes institutions de l’USMB (successivement conseils de l’IUT, de l’IAE, conseil scientifique), elle participe depuis mars 2016 au conseil académique de l’université, commission recherche.

En savoir plus